ESC 2019 — Le mode d’oxygénothérapie, libéral ou conservateur, ne fait aucune différence dans le cadre du SCA


  • Emily Willingham, PhD
  • Actualités des congrès
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Le protocole de mise sous oxygène après un syndrome coronaire aigu (SCA), qu’il soit libéral ou conservateur, n’a eu aucun effet sur les résultats de mortalité à 30 jours dans l’essai néo-zélandais portant sur l’oxygénothérapie dans le cadre du traitement du syndrome coronaire aigu (NZOTACS).
  • Le protocole libéral était associé à un bénéfice dans le cadre d’un infarctus du myocarde à surélévation du segment ST (STEMI), qui ne faisait pas partie des critères d’évaluation principaux de l’étude.

Pourquoi est-ce important ?

  • Une méta-analyse avait suggéré une toxicité potentielle chez les patients présentant une saturation en oxygène ≥ 90 %.
  • Les recommandations européennes conseillent déjà la mise sous oxygène dans le cadre d’un infarctus du myocarde avec une saturation en oxygène
  • Auteurs : les résultats actuels suggèrent que l’oxygénothérapie est neutre et sûre pour les patients atteints d’un SCA confirmé ou en contexte de suspicion d’un SCA.

Résultats

  • La mortalité à 30 jours était la même dans le cas d’un SCA suspecté, que l’oxygénothérapie soit à haut débit (3,12 %) ou à faible débit (3,02 %).
  • La mortalité à 30 jours différait selon le diagnostic, en fonction des protocoles d’oxygénothérapie à haut débit, par rapport à faible débit (RC ; IC à 95 %) :
    • STEMI : 8,8 % pour le haut débit contre 10,6 % pour le faible débit ; 0,81 (0,66–1,00).
    • Non STEMI : 3,6 % contre 3,5 % ; 1,05 (0,85–1,29).
    • Sans SCA : 1,8 % contre 1,8 % ; 1,01 (0,82–1,25).

Protocole de l’étude

  • 24 hôpitaux ont utilisé des protocoles à haut débit et à faible débit sur des séquences affectées de manière aléatoire pendant 12 mois pour traiter 40 872 patients atteints d’un SCA suspecté ou confirmé.
  • Protocole d’oxygénothérapie à haut débit : oxygène à haut débit pour les symptômes ischémiques/changements à l’ECG, tout niveau de saturation en oxygène.
  • Protocole d’oxygénothérapie à faible débit : oxygène uniquement en cas de saturation

Limites

  • Conclusions présentées lors d’une conférence sans examen par des pairs.