ESC 2018 — Un régime alimentaire bon pour le cœur pourrait être différent de celui préconisé par les recommandations alimentaires actuelles


  • Michael Schreiber, Ph.D.
  • Actualités des congrès
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Les personnes dont l’alimentation était riche en fruits, légumes, fruits à coques, légumineuses, poisson, produits laitiers et viandes ont présenté un risque réduit de MCV et de décès précoce.

Pourquoi est-ce important ?

  • Selon les recommandations actuelles, la consommation de produits laitiers et de viande rouge est délétère pour la santé cardiaque.

Principaux résultats

  • Le régime de la plus haute qualité défini par l’étude PURE incluait 8,4 portions de fruits et légumes, 2,5 portions de fruits à coques et de légumineuses, 3 portions de produits laitiers, 1,4 portion de viande rouge et 0,3 portion de poisson chaque jour.
  • Par rapport au régime de la plus faible qualité, le régime de la plus haute qualité était associé à un RR de 0,75 pour la mortalité totale et de 0,91 pour les MCV majeures (P 

Protocole de l’étude

  • L’étude PURE a été conçue pour développer et valider un outil diagnostique de la qualité d’un régime alimentaire.
    • L’association entre la qualité d’un régime alimentaire, les MCV et la mortalité a été évaluée chez 138 527 individus indemnes de MCV.
    • Les résultats ont été validés à l’aide des données tirées des études ONTARGET, TRANSCEND, INTERHEART et INTERSTROKE.
  • Critère d’évaluation principal : mortalité totale et MCV majeures
  • Financement : PHRI, Instituts de recherche en santé du Canada, Fondation des maladies du cœur et de l’AVC de l’Ontario et diverses autres subventions

Limites

  • L’étude PURE est en cours ; les résultats pourraient changer à mesure que de nouvelles données sont intégrées.