ESC 2018 — TEV : réduction du risque de caillots sanguins non mortels en cas d’utilisation prolongée d’un anticoagulant oral


  • Michael Schreiber, Ph.D.
  • Actualités des congrès
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • La prescription d’un anticoagulant oral après la sortie de l’hôpital pourrait protéger les patients présentant un risque de caillots sanguins non mortels, sans augmentation significative du risque de saignement majeur.

Pourquoi est-ce important ?

  • Les recommandations actuelles déconseillent les anticoagulants après la sortie de l’hôpital chez les patients atteints d’une affection médicale et ayant été hospitalisés.

Principaux résultats

  • Les patients ayant été affectés de manière aléatoire au rivaroxaban n’ont pas connu de réduction significative de l’incidence des cas de thromboembolie veineuse (TEV) symptomatique ou des décès liés à la TEV (0,83 % contre 1,1 % ; P = 0,136).
  • Chez les patients atteints de TEV symptomatique, le nombre de patients ayant présenté des caillots lorsqu’ils ont été affectés de manière aléatoire au rivaroxaban était inférieur (0,18 % contre 0,42 % avec un placebo ; P = 0,023).
  • Le risque de saignement majeur n’a pas différé de manière significative entre les groupes (P = 0,124).

Protocole de l’étude

  • L’essai MARINER visait à déterminer si la poursuite de la thromboprophylaxie par un anticoagulant oral après la sortie de l’hôpital réduirait le risque de TEV symptomatique et de décès lié à la TEV chez 12 024 patients atteints d’une affection médicale à risque de TEV.
    • Les patients inclus étaient âgés de 40 ans ou plus, avaient été hospitalisés pour une affection médicale et présentaient des facteurs de risque de TEV tels que définis par un nouveau score de risque de TEV.
    • Les patients ont été affectés de manière aléatoire à un traitement de 45 jours par rivaroxaban oral une fois par jour ou par placebo à la sortie de l’hôpital.
  • Critère d’évaluation principal : TEV symptomatique et décès lié à la TEV.
  • Financement : Janssen R&D LLC.

Limites

  • L’étude n’a pas satisfait à son critère principal d’évaluation de l’efficacité.