ESC 2018 — Le rivaroxaban ne parvient pas à améliorer les résultats en cas d’aggravation de l’insuffisance cardiaque


  • Michael Schreiber, Ph.D.
  • Actualités des congrès
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • L’ajout de rivaroxaban à un traitement standard ne permet pas de réduire le risque de mortalité toutes causes confondues ou de nouvelle hospitalisation chez les patients présentant une aggravation de l’insuffisance cardiaque.
  • Le rivaroxaban pourrait contribuer à réduire les décès médiés par des événements athérothrombotiques chez ces patients.

Pourquoi est-ce important ?

  • Les essais cliniques portant sur l’aggravation de l’insuffisance cardiaque n’ont jusque-là pas permis d’améliorer les résultats des patients.

Principaux résultats

  • Le rivaroxaban n’a pas permis de réduire un critère composite comprenant la mortalité toutes causes confondues, l’infarctus du myocarde (IM) et l’accident vasculaire cérébral, comparativement au placebo (RR : 0,94 ; P = 0,27).
  • Chez les patients recevant du rivaroxaban, les RR d’IM et d’accident vasculaire cérébral étaient de 0,83 (IC à 95 % : 0,63–1,08) et de 0,66 (IC à 95 % : 0,47–0,95), respectivement, par rapport au placebo.

Protocole de l’étude

  • L’essai COMMANDER HF a été conçu afin d’évaluer si le rivaroxaban permet d’améliorer les résultats des patients présentant une aggravation de l’insuffisance cardiaque.
    • Des patients présentant une fraction d’éjection réduite, une maladie de l’artère coronaire et sans fibrillation auriculaire (n = 5 022) ont été affectés de manière aléatoire selon un rapport de 1:1 pour recevoir 2,5 mg de rivaroxaban deux fois par jour ou un placebo, en plus d’un traitement antiplaquettaire standard.
  • Critère d’évaluation principal de l’efficacité : mortalité toutes causes confondues, infarctus du myocarde ou accident vasculaire cérébral (composite).
  • Financement : Janssen Pharmaceuticals, Inc.

Limites

  • L’étude n’a pas atteint son objectif d’efficacité principal.
  • Les patients inclus dans l’essai ont présenté un taux plus élevé que prévu de décès cardiovasculaires, ce qui en a fait une population de patients à risque élevé.