ES 2016 : Anorexie mentale et ocytocine : un lien à explorer

  • Dr Roseline Péluchon

  • JIM Actualités des congrès
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

La sécrétion d'ocytocine est perturbée chez les patients atteints d'anorexie mentale. L'ocytocine est connue pour son rôle dans la régulation de l'appétit et, depuis quelques années, pour ses propriétés anxiolytiques et antidépressives. Le lien entre la sécrétion d'ocytocine et la physiopathologie de l'anorexie mentale n'est toutefois pas encore très clair. Une étude réalisée sur 80 femmes (20 présentaient une anorexie mentale, 26 avaient retrouvé leur poids et 34 étaient des sujets contrôle) devrait réactiver l'intérêt porté à cette hormone dans ce contexte. Chez les femmes qui ont retrouvé leur poids normal, il existe en effet un lien entre un faible taux d'ocytocine à jeun et la gravité des troubles du comportement alimentaire et des symptômes d'anxiété et de dépression.