ERS 2020 — Les survivants du COVID-19 présentent des anomalies structurelles des poumons pendant plusieurs semaines après leur sortie de l’hôpital


  • Deepa Koli
  • Actualités des congrès
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Les survivants de la maladie à coronavirus 2019 (COVID-19) présentent une insuffisance pulmonaire persistante pendant plusieurs semaines, avec une certaine amélioration au fil du temps.

Pourquoi est-ce important ?

  • Bien que 30 % des survivants après l’épidémie de syndrome respiratoire aigu sévère 1 aient rapporté des anomalies structurelles des poumons pendant plusieurs mois, aucune donnée de suivi structurel n’est disponible pour les patients ayant guéri du COVID-19.

Méthodologie

  • Une étude a été menée auprès de 86 patients (âge moyen : 61 ans) qui ont guéri après une forme modérée à critique du COVID-19, avec un suivi aux semaines 6, 12 et 24.
  • Un examen clinique, des analyses de laboratoire, une gazométrie artérielle, un test de la fonction pulmonaire, une tomodensitométrie (TDM) thoracique et une échocardiographie ont été réalisés lors de chaque visite de suivi.
  • Financement : aucun financement n’a été communiqué.

Principaux résultats

  • 48 % des patients avaient des antécédents de tabagisme.
  • Aux semaines 6 et 12 suivant la sortie de l’hôpital :
    • 47 % et 39 % des patients, respectivement, présentaient une dyspnée.
    • 28 % et 19 % des patients, respectivement, présentaient une capacité vitale forcée altérée.
    • 33 % et 22 % des patients, respectivement, présentaient une faible capacité de diffusion du monoxyde de carbone des poumons.
    • L’imagerie par TDM a montré des anomalies liées au COVID-19 chez 88 % et 56 % des patients, respectivement.
    • Le score de gravité de la TDM s’est amélioré, passant de 8 à 4 points.
  • Tendances des résultats pathologiques de la TDM :
    • Opacité en verre dépoli : 88 %.
    • Réticulation : 63 %.
    • Consolidation : 10 %.
    • Bronchectasie : 13 %.

Limites  

  • Méthodologie observationnelle.