ERS 2019 – Progrès en matière de BPCO et d'asthme. JAMA et The JAMA Network


  • Eliana Mesa
  • Actualités des congrès
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

L'innocuité et l'efficacité des antagonistes muscariniques à longue durée d'action ont été étudiées chez des patients atteints de bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO). L'essai multicentrique, randomisé, contrôlé contre placebo, en double insu ASCENT-COPD a évalué l'effet du bromure d'aclidinium sur les événements indésirables cardiovasculaires majeurs (MACE) et les exacerbations chez les patients à haut risque atteints de BPCO. Le critère d'innocuité principal était le délai d'apparition du premier MACE sur une période de 3 ans. Le critère d'efficacité principal était le taux annuel d'exacerbations de la BPCO pendant la première année de traitement. Les résultats ont montré que, parmi les patients atteints de BPCO présentant un risque cardiovasculaire accru, l'aclidinium n'était pas inférieur au placebo concernant le risque de MACE sur 3 ans et le taux d'exacerbations modérées à sévères de la BPCO était réduit au cours de la première année.

L'effet de la dexaméthasone (4 mg par voie orale, deux fois par jour) sur l'oxygénation nocturne chez les patients atteints de BPCO vivant en plaine et se rendant à une altitude de 3 100 mètres a été évalué lors d'un essai randomisé, contrôlé contre placebo, en double insu (n = 118). Le critère d'évaluation principal était la différence de saturation en oxygène nocturne induite par l'altitude à 3 100 mètres entre les patients recevant de la dexaméthasone et ceux recevant le placebo. Les autres critères d'évaluation étaient l'apnée/hypopnée, la qualité de sommeil subjective et les évaluations cliniques. Les résultats ont montré que, chez les patients atteints de BPCO vivant dans les plaines d'Asie centrale et se rendant à une haute altitude, le traitement préventif par dexaméthasone a amélioré la saturation en oxygène nocturne, l'apnée du sommeil et la qualité de sommeil subjective.

La dernière étude présentée était un essai randomisé contrôlé contre placebo évaluant l'effet de la supplémentation par de fortes doses de vitamine D au cours de la grossesse sur l'apparition d'un asthme à l'âge de 6 ans chez les enfants. Au cours de la 24e semaine de grossesse, des femmes ont été randomisées pour recevoir 2 400 UI/j de vitamine D ou le placebo en plus de la prise recommandée de 400 UI/j de vitamine D. À l'âge de 6 ans, 545 enfants ont été évalués. Aucune différence significative n'a été observée concernant les résultats fonctionnels pulmonaires, la réactivité bronchique, la fraction expirée de monoxyde d'azote, la sensibilisation allergique ou la rhinite.