ERS 2019 – ALERTE : résumés montrant une évolution des essais en pneumologie : BPCO et toux


  • Eliana Mesa
  • Actualités des congrès
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

Les données regroupées relatives aux paramètres initiaux chez les patients participant aux essais de phase 3 GALATHEA et TERRANOVA ont été analysées afin d'identifier les patients atteints de BPCO susceptibles de tirer un bénéfice du benralizumab. Les facteurs d'efficacité initiaux, les antécédents d'exacerbations fréquentes, un VEMS post-BD réduit, une réponse VEMS post-BD augmentée et l'utilisation antérieure d'une trithérapie par inhalation chez les patients présentant un taux initial d'éosinophiles ≥ 220 cellules/µL ont été associés à une efficacité du benralizumab 100 mg supérieure à celle du placebo. La meilleure réponse a été associée à l'utilisation antérieure d'une trithérapie par inhalation, à une éosinophilie sanguine initiale ≥ 220 cellules/µL et à un nombre d'exacerbations ≥ 3 au cours de l'année précédente. Un essai de phase III évalue actuellement l'efficacité du benralizumab chez ces patients.

Un exposé intéressant a présenté le système de rhéoplastie bronchique RheOX® Bronchial Rheoplasty®. Il s'agit d'une procédure non thermique par impulsions électriques qui diminue le nombre de cellules productrices de mucus anormal tout en préservant la matrice extracellulaire. Les études précliniques ont mis en évidence une ablation épithéliale, suivie d'une régénération rapide de l'épithélium normalisé. Les résultats d'une étude multicentrique prospective incluant 32 patients ayant subi une procédure BR sous anesthésie générale ont été présentés. L'intervention a été menée à bien chez tous les patients, avec seulement 2 événements indésirables graves liés au dispositif.

Un essai clinique randomisé multicentrique a été mené chez 134 patients atteints de BPCO sévère afin de déterminer si la télé-réhabilitation respiratoire (TRR) présente une supériorité sur le long terme par rapport à la rééducation pulmonaire (RP) conventionnelle en matière de capacité de marche (principal critère d'évaluation) et de symptômes, qualité de vie, niveau d'activité physique, mortalité et hospitalisations. Les résultats n'ont montré aucune différence statistiquement significative à long terme (12 mois) entre les groupes TRR et RP.

Le quatrième résumé qui vient de sortir portait sur une étude croisée multicentrique randomisée, contrôlée contre placebo, en double insu évaluant l'efficacité et l'innocuité de S-600918 (un antagoniste sélectif du récepteur P2X3) chez des patients atteints de toux chronique rebelle. Les 31 patients inclus ont reçu soit 150 mg de S-600918 soit le placebo correspondant pendant 2 semaines. Après une parenthèse thérapeutique de 2 à 3 semaines, les patients ont changé de groupe de traitement. Les toux diurnes (critère d'évaluation principal) ont été réduites de 31,6 % (de manière non significative) et les toux sur 24 heures (critère d'évaluation secondaire) ont été significativement réduites de 30,9 %. L'incidence globale des événements indésirables survenus pendant le traitement (EI) n'était pas statistiquement significative.

La réduction endoscopique du volume pulmonaire (REVP) avec la valve Zephyr® améliore la fonction, la tolérance à l'effort et la qualité de vie (QdV) chez les patients atteints d'emphysème sévère avec hyperventilation. Une analyse post-hoc des résultats rapportés par les patients (PRO) a été réalisée pour déterminer l'impact des valves Zephyr® sur le fardeau des symptômes quotidiens et la QdV. Les résultats de cette analyse montrent que les valves Zephyr® améliorent significativement la dyspnée et la QdV, ce qui concorde avec les résultats de l'article principal. Toutefois, les valves Zephyr® n'ont aucune influence sur la toux et la production de crachats dans la bronchite chronique, ce qui conforte son intérêt dans le traitement de l'emphysème.