Épidémiologie du diabète de type 2 en France : un changement de donne ?

  • Fuentes S & al.
  • Diabetes Metab
  • 7 janv. 2020

  • Par Nathalie Barrès
  • Résumé d’articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir 

En France, la prévalence du diabète de type 2 (DT2) mesurée entre 2010 et 2017 a augmenté chez les sujets de 45 ans et plus, et son incidence a diminué dans cette même tranche d’âge entre 2012 et 2017. 

Tous âges confondus, les constats suivants ont été établis :

  • Chez l’homme, la prévalence du DT2 est passée de 10,9% en 2010 à 11,8% en 2017, et son incidence de 10,7 à 9,6 cas/1.000 personnes-années entre 2012 et 2017.
  • Chez la femme, sur les mêmes périodes, la prévalence a augmenté de 7,9% à 8,4% et l’incidence a diminué de 7,1 à 6,1/1.000 personnes-années.

Chez les 45 ans et plus, après ajustement sur l’âge et la région géographique, l’évolution annuelle de la prévalence du DT2 serait de +0,9% chez les hommes et de +0,4% chez les femmes, quand l’évolution de l’incidence était respectivement de -2,6% et -3,9%. Ces données suggèrent – comme évoqué par de précédentes études – qu’il existerait une diminution de la mortalité chez les sujets diabétiques de type 2 en partie du fait de l’amélioration des prises en charge depuis plusieurs années.

Pourquoi ces données sont intéressantes ?

Au niveau mondial, plusieurs études ont observé un ralentissement de l’évolution de la prévalence et une stabilisation, voire une diminution de l’incidence en lien avec cette pathologie. Cependant elles étaient pour la plupart fondées sur des enquêtes auprès d’ échantillons de population. Ici, les données sont issues du système national français de données de santé (SNDS), l’une des plus grandes bases de données administratives de santé au niveau mondial.  

Résultats complémentaires

En 2017, 3,1 millions de cas de DT2 chez les 45 ans et plus ont été identifiés en France. Sur les périodes évaluées (2010-2017 pour la prévalence, et 2012-2017 pour l’incidence), la stratification par âge et sexe montre que les hommes ont toujours eu une prévalence et une incidence supérieures à celles des femmes.

Que ce soit en 2010 ou en 2017, les résultats permettent d’observer que la prévalence augmente avec l’âge jusque vers 75-79 ans chez l’homme et 80-84 ans chez la femme, avant de diminuer. 

En 2012 et 2017, l’incidence du diabète augmente entre 45-49 et 65-69 ans chez l’homme avant de commencer à diminuer. Chez la femme, l’incidence augmente jusqu’à un plateau entre 80 et 84 ans avant de diminuer.

La Réunion, la Guadeloupe, la Martinique, la Guyane française et le nord de la France métropolitaine (Hauts-de-France) sont les territoires où les taux de prévalence sont les plus forts.