ENDO 2019—Le traitement par testostérone à long terme améliore le profil lipidique chez l’homme


  • Tara Haelle
  • Actualités des congrès
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Un traitement par testostérone à long terme de l’hypogonadisme chez des hommes atteints d’une maladie cardiovasculaire (MCV) a permis d’améliorer les lipides, ce qui pourrait réduire l’incidence des événements de MCV.

Pourquoi est-ce important ?

  • Un mauvais profil lipidique est un facteur de risque cardiovasculaire et de décès.

Protocole de l’étude

  • Étude de registre prospective et contrôlée portant sur 194 hommes atteints d’hypogonadisme et de MCV préexistante (maladie cardiaque coronaire ou infarctus du myocarde [IM] ou accident vasculaire cérébral antérieur).
  • 78 hommes (moyenne d’âge de 61 ans) ont reçu des injections de 1 000 mg d’undécanoate de testostérone toutes les 12 semaines pendant 10 ans ; 116 (moyenne d’âge de 63 ans) ont refusé le traitement par testostérone.

Principaux résultats

  • Suivi moyen de 8,6 ans pour le groupe testostérone contre 7 ans pour le groupe témoin.
  • Le cholestérol total (mmol/l) a diminué dans le groupe testostérone (-2,6) et augmenté dans le groupe témoin (+1,2) pour une différence corrigée estimée (DCE) de 3,8 (P 
  • Le profil était similaire pour d’autres mesures (mmol/l) :
    • Lipoprotéines de basse densité : -1,9 dans le groupe testostérone contre +0,8 dans le groupe témoin ; DCE = 2,8 (P 
    • Triglycérides : -1,1 dans le groupe testostérone contre +0,4 dans le groupe témoin ; DCE = 1,5 (P 
    • Lipoprotéines de non haute densité : -4,2 dans le groupe testostérone contre +3,8 dans le groupe témoin ; DCE = 7,9 (P 
    • Cholestérol résiduel : -1,1 dans le groupe testostérone contre +0,6 dans le groupe témoin ; DCE = 1,7 (P 
  • Les lipoprotéines de haute densité (mmol/l) ont augmenté dans le groupe testostérone (+0,4) et diminué dans le groupe témoin (-0,2) ; DCE = 0,6 (P 
  • 7 décès (10,3 %) dans le groupe testostérone (1 accident de la circulation, 7 complications chirurgicales) contre 39 (33,6 %) dans le groupe témoin (tous CV).
    • Le groupe témoin a compté 26 IM non mortels (22,4 %) et 27 AVC non mortels (23,3 %).