ENDO 2019—La pompe à insuline en circuit fermé est efficace, mais n’est pas facile à utiliser


  • Tara Haelle
  • Actualités des congrès
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Dans la pratique réelle, le traitement par pompe à insuline en circuit fermé a permis d’améliorer le contrôle du glucose chez les utilisateurs, mais plus d’un tiers d’entre eux ont interrompu le traitement en raison de difficultés de mise en œuvre.

Pourquoi est-ce important ?

  • Les pompes standard administrent de l’insuline sans interruption, tandis que les pompes automatiques administrent de l’insuline basale sans interruption et peuvent répondre aux variations de la glycémie.

Protocole de l’étude

  • Étude observationnelle de l’hôpital pour enfants de Boston (Boston Children’s Hospital) portant sur 93 enfants et jeunes adultes (âgés de 5 à 24 ans ; âge moyen de 17 ans) diabétiques de type 1, qui ont reçu une formation et utilisé la pompe à insuline en circuit fermé hybride 670G de Medtronic, en mode automatique, pendant une durée de suivi moyenne de 8 mois.

Principaux résultats

  • 38 % des patients ont interrompu l’utilisation de la pompe en raison de multiples difficultés techniques :
    • Alarmes fréquentes
    • Exigences excessives en matière d’étalonnage
    • Panne prématurée du capteur
    • Problèmes d’irritation cutanée ou d’adhérence
    • Problèmes d’alimentation du capteur
    • Appareil quittant le mode automatique
  • Le temps passé en mode automatique chez les utilisateurs restants variait de 10 % à 90 %.
  • Chez 62 % des patients pour lesquels on disposait de données sur le taux d’hémoglobine A1c et qui ont continué d’utiliser la pompe à insuline, le taux d’HbA1c a diminué de 0,27 %, par rapport à sa valeur de référence et après une moyenne de 97 jours de traitement en circuit fermé et en mode automatique (P = 0,02).
  • La diminution moyenne du taux d’HbA1c, par rapport à sa valeur de référence, constatée par la suite n’était pas significative : 6–12 mois : -0,18, P = 0,16 ; 12–24 mois : -0,03, P = 0,88.
  • Le temps passé en mode automatique a présenté une corrélation avec le taux moyen d’HbA1c : Un taux d’HbA1c de 7,5–8 pour > 57 % du temps en mode automatique, contre un taux d’HbA1c de 8,4 pour

Limites  

  • Population réduite et sans groupe témoin.