ENDO 2019—La perte de poids s’accompagne de migraines moins fréquentes


  • Tara Haelle
  • Actualités des congrès
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Perdre du poids par une intervention chirurgicale ou comportementale s’accompagne d’une réduction de la fréquence, de la durée et de la sévérité des migraines.

Pourquoi est-ce important ?

  • Les migraines fréquentes et sévères réduisent la QdV et les alternatives de traitement efficaces sont limitées.

Protocole de l’étude

  • Méta-analyse de 10 études longitudinales et/ou contrôlées (n = 473 patients), identifiées en effectuant une recherche dans les bases de données PubMed/Medline, ISI Web of Knowledge et Google Scholar, qui ont comparé la fréquence et la sévérité des migraines avec la perte de poids par chirurgie bariatrique ou intervention comportementale.
  • Analyse des effets aléatoires avec la taille d’effet (TE) rapportée avec le coefficient g de Hedges.

Principaux résultats

  • La perte de poids était associée aux réductions suivantes :
    • Fréquence des céphalées (TE -0,65, P 
    • Intensité de la douleur (TE -0,81, P 
    • Incapacité (TE -0,61, P 
    • Durée des crises (TE -0,35, P = 0,01).
  • Aucune corrélation n’a été observée entre le degré d’amélioration des migraines et le degré d’obésité à la référence ou la perte de poids.

Limites  

  • Petit nombre d’études.
  • Le ou les mécanismes potentiels sont inconnus.