ENDO 2019 : l’impact de la perte de poids sur la migraine chez les patients obèses


  • Mary Corcoran
  • Actualités Médicales
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

La perte de poids induite par la chirurgie bariatrique ou par l’intervention comportementale pourrait aider à réduire la migraine chez les patients atteints d’une obésité, selon une nouvelle recherche présentée plus tôt cette semaine lors du congrès annuel de la Société d’endocrinologie (Endocrine Society). 

Dans une méta-analyse de 10 études ayant satisfait aux critères d’inclusion des chercheurs et ayant inclus 473 patients, les auteurs ont découvert que la perte de poids était associée à des réductions significatives de la fréquence des céphalées, de l’intensité de la douleur et de l’incapacité (P 

Même si les mécanismes faisant le lien entre l’obésité, la perte de poids et les céphalées migraineuses restent incertains selon les auteurs, il est possible que ces mécanismes fassent notamment entrer en jeu des altérations dans l’inflammation chronique, les adipocytokines, les comorbidités de l’obésité et les facteurs de risque comportementaux et psychologiques.

L’étude est une collaboration entre l’Université de Padoue en Italie et l’Hôpital Miriam (The Miriam Hospital)/École de médecine Warren Alpert de l’Université Brown (Brown Alpert Medical School) à Providence, dans l’État de Rhode Island aux États-Unis.