ENDO 2019—De nouvelles recommandations pour les personnes plus âgées atteintes de DS


  • Tara Haelle
  • Actualités des congrès
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir 

  • Les nouvelles recommandations de la Société d’endocrinologie (Endocrine Society) pour le traitement du diabète sucré (DS) chez l’adulte de 65 ans et plus préconisent de simplifier les protocoles médicamenteux et de personnaliser les objectifs glycémiques pour améliorer l’observance et réduire les complications liées au traitement.
  • Avoir recours au changement du mode de vie comme traitement de première intention de l’hyperglycémie chez les patients ambulatoires.
  • Limiter les sucres simples plutôt que prescrire des régimes alimentaires restrictifs pour gérer la nutrition.
  • Recourir à la prise de décision partagée pour individualiser le dépistage et la prise en charge du diabète/des comorbidités.
  • Les recommandations répondent aux préoccupations liées à la neuropathie, au risque de chute, aux problèmes des membres inférieurs, à l’insuffisance rénale chronique, à l’hypertension, à l’hyperlipidémie et à l’insuffisance cardiaque congestive.

Points clés

  • Dépister tous les adultes âgés de 65 ans et plus en mesurant le glucose plasmatique à jeun et/ou le taux d’HbA1c ; répéter le dépistage tous les 2 ans après l’obtention de résultats normaux.
    • Tenir compte de l’inexactitude potentielle du taux d’HbA1c en présence de comorbidités ou d’un risque élevé.
    • Administrer un test d’hyperglycémie provoquée par voie orale de 2 heures chez ceux qui remplissent les critères du prédiabète. 
  • Recommandé chez l’adulte diabétique de 65 ans et plus :
    • Dépistage des atteintes cognitives : tous les 2-3 ans si résultats normaux ou 1 an après un résultat limite.
    • Examens oculaires annuels complets.
    • Dépistage annuel de l’insuffisance rénale chronique (en l’absence de dialyse) par le débit de filtration glomérulaire estimé (DFGe) et le rapport albumine urinaire/créatinine.
    • Profil lipidique annuel.
    • Contrôle fréquent de la glycémie à l’aide d’un prélèvement au doigt et/ou monitorage continu du glucose en cas d’administration d’insuline.  
  • La metformine est recommandée pour le traitement de première intention en plus de la gestion du mode de vie.
    • Éviter la metformine en cas d’intolérance gastro-intestinale ou d’insuffisance rénale (DFGe 2) ;
    • Ajouter de l’insuline et/ou d’autres agents si les objectifs glycémiques ne sont pas atteints avec la metformine et les modifications apportées au mode de vie. 
  • PA cible de 140/90 mmHg chez les patients diabétiques et hypertendus, âgés de 65 à 85 ans ; adapter l’objectif en fonction des comorbidités ou de la complexité élevée de la maladie.  
  • Objectifs glycémiques de 100–140 mg/dl (5,55–7,77 mmol/l) à jeun et de 140–180 mg/dl (7,77–10 mmol/l) après un repas recommandés pour les adultes diabétiques dans les hôpitaux ou en maison médicalisée.