Encephale : L’eskétamine dans la dépression : aussi sur le long terme

  • Dr Alexandre Haroche

  • JIM Actualités des congrès
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

Depuis quelques années, la kétamine par voie intraveineuse a fait son entrée dans la pharmacopée pour le traitement des épisodes dépressifs résistants. Ce traitement est cependant réservé à une utilisation en milieu hospitalier dans quelques centres seulement. La voie intraveineuse, le caractère éphémère de son effet, et la réticence à employer un traitement relativement difficile à manier a probablement limité son développement.

Aujourd'hui, ce même traitement existe sous une autre galénique qui permettra sans doute une plus large utilisation. L'eskétamine, administré par pulvérisations intra-nasales, a montré son efficacité dans le traitement des épisodes dépressifs résistants. Cependant, comment maintenir l'efficacité d'un traitement dont l'effet est limité dans le temps ? Est-il possible et efficace de poursuivre régulièrement ce traitement pour en maintenir l'effet ? Et la sécurité de l'emploi est-elle assurée ?

Une diminution de 50 à 70 % des rechutes