Encephale : Electro-convulsivothérapie : un effet anti-inflammatoire ?

  • Dr Alexandre Haroche

  • JIM Actualités des congrès
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

Comment fonctionnent l'électroconvulsivothérapie ? Ce traitement développé dans les années 1930 a longtemps eu la réputation de n'être basé que sur un savoir empirique, sans réelle explication sur son efficacité. A l'heure actuelle, on considère que les ECT ont un effet sur de multiples voies biologiques altérées au cours de la dépression et, en particulier, sur l'inflammation cérébrale. Les mécanismes précis à l'origine de l'effet antidépresseur restent toutefois mystérieux.

De plus en plus de données suggèrent la participation de phénomènes inflammatoires dans la dépression. En particulier, des données d'imagerie suggèrent l'existence d'une activation microgliale au niveau du cortex cingulaire antérieur et de l'insula. Lorsque l'on étudie le cortisol sanguin des patients déprimés traités par ECT, on observe une augmentation du cortisol après chaque séance, mais globalement une diminution sur l'ensemble de la cure. La diminution de l'inflammation au cours du traitement est probablement directement en rapport avec l'effet antidépresseur des ECT. De plus, il a été récemment montré que la décroissance du cortisol était surtout vraie chez les patients répondeurs.

Le retour de la malariathérapie



thérapies de choc