En 2019, 1,4 million de décès par cancer sont prévus dans l’UE


  • Mary Corcoran
  • Actualités Médicales
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

Des chercheurs ont prédit une hausse de 4,8 % du nombre total de décès par cancer dans l’Union européenne (UE) en 2019, avec 1,4 million de décès attribuables à l’ensemble des cancers, contre 1,35 million en 2014. 

Dans leurs prédictions annuelles des décès par cancer dans l’UE, le Dr Carlo La Vecchia, professeur à l’École de médecine de l’Université de Milan en Italie, et ses collègues ont estimé qu’il y aura une baisse du taux de mortalité par cancer standardisé selon l’âge, de 139 décès pour 100 000 hommes et 86 décès pour 100 000 femmes en 2014 à 131 décès pour 100 000 hommes et 83 décès pour 100 000 femmes en 2019. 

Les tendances favorables constatées pour les tumeurs majeures devraient se poursuivre, à l’exception du cancer du pancréas.  Les auteurs ont prédit que, chez les hommes, les taux de cancer du pancréas seront stables en 2019, tandis que, chez les femmes, une augmentation de 1,6 % aura lieu. 

La baisse la plus favorable concerne le cancer de l’estomac, avec une diminution prévue de 17,1 % chez les hommes et de 13,7 % chez les femmes depuis 2014. 

Les taux de mortalité du cancer du sein devraient diminuer dans la totalité des pays de l’UE en 2019, à l’exception de la Pologne, où l’augmentation sera d’un peu plus de 2 %. 

Les prévisions ont été publiées dans la revue Annals of Oncology