ELCC 2019 - Il existe de nombreux problèmes d’accessibilité aux soins du cancer du poumon dans les pays de l’UE à revenu faible et intermédiaire


  • Michael Simm
  • Oncology Conference reports
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

Le rapport de Lung Cancer Europe sur les inégalités dans la prise en charge du cancer du poumon en Europe identifie des disparités au niveau du diagnostic, des soins et du traitement dans l’UE, et a réussi à inscrire le sujet à l’ordre du jour du Parlement. Le plus efficace, mais probablement aussi le plus difficile à réaliser, est d’assurer l’accès à un diagnostic précoce.

Pourquoi est-ce important ?

Il existe une forte corrélation entre les ressources des nations et l’espérance de vie. De nouveaux médicaments ont élargi les possibilités de traitement du cancer du poumon. Toutefois, les progrès dépendent aussi de l’accessibilité financière/du remboursement de ces médicaments, et de la disponibilité d’une infrastructure appropriée pour le diagnostic, le traitement et les soins.

Protocole de l’étude

Présentation du rapport de Lung Cancer Europe (LuCE) sur les inégalités dans la prise en charge du cancer du poumon en Europe, comprenant une mise à jour personnelle.

Principaux résultats

  • L’accès à un diagnostic précoce est entravé par l’absence de programmes de dépistage, et par la crainte du diagnostic d’une maladie sans doute mortelle et non traitable, ce qui entraîne des retards dans le diagnostic.
  • L’accès aux informations vitales provenant des résultats d’analyses moléculaires et des examens par TDM, ainsi qu’aux essais cliniques, est limité.
  • Même si des analyses moléculaires sont disponibles, le non-remboursement a toujours un impact négatif sur leur utilisation.
  • À quelques exceptions près, l’erlotinib, le géfitinib, l’afatinib et le crizonib sont tous disponibles dans les pays occidentaux de l’UE et en Turquie, alors qu’ils ne sont pas disponibles ou ne le sont que partiellement dans les pays de l’ancien bloc de l’Est.
  • Par exemple, les médicaments innovants ne sont accessibles qu’à 20 % des patients atteints d’un cancer du poumon en Pologne.
  • En outre, l’accès à la radiothérapie est limité dans pratiquement tous les pays de l’Est de l’UE, tandis qu’il existe des surcapacités dans certains pays d’Europe centrale et en Scandinavie.

Financement

Lung Cancer Europe est une organisation à but non lucratif dont les activités sont financées par un soutien équilibré des entreprises suivantes : Amgen, AbbVie, AZ, BI, BMS, Lilly, MSD, Merck, Novartis, Pfizer, Roche et Takeda.