EHA : Voxelotor dans la drépanocytose: HOPE, la bien nommée

  • Dr Jean-Claude Lemaire

  • JIM Actualités des congrès
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

L'�tude randomis�e contr�l�e de phase 3 HOPE a �valu� l'impact du voxelotor versus placebo sur le cours �volutif de la dr�panocytose (an�mie falciforme) chez des sujets adolescents et adultes (12 � 65 ans).

Le voxelotor constitue une nouvelle approche orale qui agit en augmentant l'affinit� de l'h�moglobine pour l'oxyg�ne. Ce qui a pour cons�quence d'inhiber la polym�risation de l'h�moglobine et la d�formation en faux des h�maties, ph�nom�nes qui sont � l'origine de l'an�mie chronique par h�molyse et des �pisodes r�p�t�s d'occlusions vasculaires tr�s douloureux et susceptibles d'engendrer de s�rieux d�g�ts organiques et m�me des d�c�s pr�coces.

Il a �t� montr� que le pronostic des sujets atteints de dr�panocytose �tait d'autant plus sombre que leur taux d'h�moglobine �tait plus bas et il est estim� que toute augmentation d'au moins 1g/dl est susceptible d'am�liorer le pronostic et de diminuer le risque de d�c�s.

Ces consid�rations sont � la base de l'�tude HOPE (acronyme imparfait de Hemoglobin Oxygen Affinity Modulation to Inhibit HbS Polymerisation) dont les r�sultats ont �t� pr�sent�s lors du symposium pr�sidentiel de la 24�me �dition du congr�s de l'EHA par Jo Howard (Londres).

Dans HOPE, 274 sujets avec dr�panocytose confirm�e ont �t� randomis�s vers 3 bras, voxelotor 1.500 mg, voxelotor 900 mg ou placebo. Le crit�re principal d'�valuation �tait la proportion de patients ayant une augmentation de l'h�moglobine d'au moins 1g/dl apr�s 24 semaines de traitement.
Cet objectif a �t� atteint par 59,5 % des sujets du bras voxelotor 1 500 mg et 38,0 % des sujets du bras voxelotor 900 mg versus 9,2 % des sujets du bras placebo, p
A noter �galement que l'am�lioration de l'an�mie est obtenue ind�pendamment de sa s�v�rit� initiale et de l'utilisation pr�alable ou non d'hydroxyur�e et qu'une augmentation importante de l'h�moglobine allait de pair avec une moindre fr�quence de crises vaso-occlusives, r�sultat qui n'est h�las pas significatif alors que ces crises sont la principale cause d'hospitalisation. La constatation d'une r�duction des r�ticulocytes et de la stabilit� des taux d'�rythropo��tine est par ailleurs un bon indicateur d'une oxyg�nation tissulaire pr�serv�e.

Cerise sur le g�teau, ces b�n�fices sont obtenus sans probl�me particulier de tol�rance ou de s�curit� d'utilisation.

Tout cela fait conclure que sur base du paradigme reliant augmentation de l'h�moglobine et pronostic, le voxelotor a vocation � modifier le risque de d�g�ts organiques de la dr�panocytose.

Sur base de ces donn�es, une demande d'approbation acc�l�r�e devrait �tre d�pos�e dans le courant du second semestre 2019.

Pour plus de d�tails, se r�f�rer au site du New England journal of Medicine qui a mis en ligne les r�sultats conjointement � leur pr�sentation.