Effet bénéfique de la smectite dans la diarrhée aiguë du nourrisson

  • Pérez-Gaxiola et al.
  • Cochrane Database of Systematic Reviews

  • Par Agnès Lara
  • Résumé d’articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

Une revue Cochrane a évalué les bénéfices de la smectite dans la diarrhée aiguë du nourrisson. Elle montre que la smectite réduit la durée de la diarrhée d’environ 1 jour par rapport à un groupe contrôle. Un effet modeste sur la fréquence et le volume des selles est observé à 3 jours. Les auteurs signalent toutefois que le degré de certitude évalué selon le système GRADE est très faible à modéré, en raison du risque de biais existant dans les études et de l’hétérogénéité de leurs résultats.

Pourquoi est-ce important ?

La smectite est couramment utilisée pour soulager la diarrhée aiguë, en particulier en traitement adjuvant à la réhydratation orale chez l’enfant. En France, 84% des pédiatres y auraient recours. Deux revues systématiques de la littérature réalisées en 1986 et 2013 ont déjà montré qu’elle pouvait réduire la fréquence et la durée de la diarrhée chez les enfants avec peu d’effets secondaires. Une récente revue Cochrane vient de mettre à jour ces données.

Résultats

  • Dix-huit études représentant 2.616 nourrissons de 1 à 24 mois ont été incluses dans la méta-analyse, 11 réalisées dans des pays à faibles ou moyens revenus et 7 dans des pays à hauts revenus dont la France. La plupart de ces études ont été conduites chez des patients souffrant de diarrhée aiguë (au moins 3 selles/24h depuis 2 à 7 jours selon les études) hospitalisés ou ambulatoires. Pour 13 d’entre elles, une infection virale représentait l’étiologie la plus fréquente.
  • Les doses de smectite variaient de 1 à 6 g par jour, avec une fréquence allant d’une dose par jour à une dose toutes les 6 heures selon les études. Dans la majorité des cas, les doses utilisées étaient de 1,5 g chez les nourrissons de moins de 1 an et de 3 g chez les enfants plus âgés. La durée du traitement variait de 3 jours à la durée nécessaire au rétablissement.
  • Globalement, la durée de la diarrhée (critère principal) a été réduite de 24h sous smectite par rapport à un placebo ou à l’absence de traitement (différence moyenne de -24,38h [IC95% : -30,91 à -17,85] sur 14 essais représentant 2.209 enfants). Les résultats étaient similaires pour la seule étude n’ayant inclus que des nourrissons de moins de 12 mois (n=441).
  • Trois études (954 enfants) ont mis en évidence une réduction modeste du nombre de selles journalières (différence moyenne de -1,33 [IC95% : -2,28 à -0,38]) et 3 autres (634 enfants) une réduction du volume des selles à 3 jours (-11,37 g/kg [IC95% : -21,94 à -0,79]), mais avec un faible niveau de preuve.
  • Aucun bénéfice sur la nécessité d’hospitalisation ou de réhydratation par voie intraveineuse n’a pu être mis en évidence.
  • Concernant la sécurité, aucun effet indésirable (EI) grave n’a été rapporté. Les EI les plus fréquents étaient la constipation.

Méthodologie

La revue de la littérature a inclus toutes les essais randomisés ou quasi-randomisés ayant comparé la smectite à un placebo chez des nourrissons de 1 à 24 mois souffrant de diarrhée aiguë supposée d’origine infectieuse.

Limitations

La majorité des études incluses étaient financées par l’industrie pharmaceutique, même si les fabricants étaient généralement peu impliqués dans la réalisation des essais.