ECO 2021 — COVID-19 : l’obésité abdominale est un facteur prédictif clé de la sévérité de la CXR

  • Univadis
  • Conference Report
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • L’obésité abdominale est un meilleur facteur prédictif de la sévérité des résultats de radiographie du thorax (Chest X-Ray, CXR) que l’obésité basée sur l’indice de masse corporelle (IMC) chez les patients hospitalisés atteints de la maladie à coronavirus 2019 (COVID-19). 
  • Ces résultats mettent en avant la nécessité d’une surveillance étroite des patients présentant un phénotype d’obésité abdominale en contexte hospitalier.

Pourquoi est-ce important ?

  • Il existe de nouvelles données probantes concernant le fait que l’obésité soit un facteur de risque de résultats sévères dans le cadre du COVID-19.

Méthodologie

  • Une étude de cohorte rétrospective a analysé les données concernant 215 patients hospitalisés atteints de COVID-19 confirmé, ayant obtenu des images de CXR optimales.
  • Un score de sévérité élevé de la CXR était défini comme un score supérieur ou égal à 8.
  • Financement : ministère italien de la Santé.

Principaux résultats

  • Les patients avec une obésité abdominale ont présenté des scores de sévérité de la CXR significativement plus élevés (P < 0,001) et des taux plus élevés de score de sévérité de la CXR supérieur ou égal à 8 (P = 0,001), comparativement à ceux sans obésité abdominale.
  • Le tour de taille (r = 0,43 ; P < 0,001) et le rapport tour de taille/taille (r = 0,41 ; P < 0,001) étaient plus fortement corrélés avec le score de sévérité de la CXR que l’IMC (r = 0,17 ; P = 0,012).
  • Les facteurs prédictifs indépendants d’un score de sévérité de la CXR élevé identifiés dans le cadre d’une analyse multivariée étaient l’obésité abdominale (rapport de risque [RR] : 1,75 ; P < 0,001), l’asthme bronchique (RR : 1,73 ; P = 0,026) et la saturation en oxygène à l’admission (RR : 0,96 ; P < 0,001).

Limites

  • Il s’agissait d’une étude rétrospective.
  • L’étude était monocentrique.
  • L’échantillon était de petite taille.