Échographie pulmonaire pour les patients atteints du COVID-19 : des chercheurs proposent des normes

  • Soldati G & al.
  • J Ultrasound Med
  • 30 mars 2020

  • Par Jenny Blair, MD
  • Clinical Essentials
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Les auteurs proposent un protocole d’échographie pulmonaire standardisé, quantitatif et reproductible pour les patients atteints de la maladie à coronavirus 2019 (COVID-19).

Pourquoi est-ce important ?

  • Un diagnostic précoce du COVID-19 pourrait faciliter l’administration plus précoce du traitement et accélérer la capacité de traitement des patients.
  • L’échographie peut être utilisée dans des environnements à faibles ressources au lieu de la tomodensitométrie (TDM) ou de la radiographie.
  • L’établissement de normes internationales pourrait permettre d’harmoniser les protocoles d’étude du COVID-19 et d’accélérer notre compréhension de la maladie.

Principaux résultats

  • Utiliser des sondes sans fil et des tablettes, l’opérateur de la tablette se tenant (dans l’idéal) à l’extérieur de la chambre du patient.
  • Utiliser une sonde convexe ou linéaire avec un seul point focal.
  • Le protocole d’acquisition comprend des images de 10 secondes acquises au niveau de 14 espaces intercostaux :
    • 3 le long de chaque ligne paravertébrale ;
    • 2 au-dessus et en dessous de la ligne inter-mamelons le long de chaque ligne médio-axillaire ; et
    • 2 au-dessus et en dessous de la ligne inter-mamelons le long de chaque ligne médioclaviculaire.
  • Essayer de visualiser la base postérieure des poumons même chez les patients allongés sur le dos.
  • Garder l’indice mécanique à un niveau faible.
  • Éviter les phénomènes de saturation.
  • Ne pas utiliser de filtres cosmétiques ou de modalités telles que l’échographie Doppler.
  • Maximiser la fréquence d’images.
  • Noter les images sur une échelle de 0 à 3 en fonction de la continuité, des artefacts et de la consolidation.
  • Enregistrer les images au format DICOM ou les vidéos et les charger dans la base de données internationale.

Protocole de l’étude

  • Des images d’échographie pulmonaire issues de patients atteints du COVID-19 ont été examinées par une équipe pluridisciplinaire, laquelle a développé un protocole et un système de notation.
  • L’équipe comprend des cliniciens expérimentés d’Italie du Nord.
  • Financement : aucun financement n’a été communiqué.

Limites