ECHO : Echographie en médecine générale : comment se former ?

  • Dr Philippe Tellier

  • JIM Actualités des congrès
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

Les médecins urgentistes ont recours quotidiennement à l'échographie depuis plus de trente ans. La progression est plus lente chez les généralistes par manque d'information et de formation, mais ceux qui ont franchi le pas sont les premiers à reconnaître que cette technique a révolutionné leur pratique.

Le bénéfice est encore plus patent dans les zones rurales où l'accès à l'imagerie est souvent plus problématique que dans les métropoles ou les centres urbains: c'est la clé de l'amélioration du service médical rendu. Si l'on se réfère à une étude réalisée par SOS Médecins en France en 1977, 88 % des praticiens interrogés reconnaissent d'ailleurs que l'échographie améliore la communication avec les malades en rapprochant les uns et les autres. « L'échographie nous propose d'être au cœur même d'une région douloureuse, de visualiser un organe, qui interpelle sous toutes ses coutures, ses dehors et ses dedans… voir ensemble, le patient et moi… l'image est puissante… Elle nous parle, à nous être parlants et permet au patient lui-même d'approcher au plus près le diagnostic » (Pr Bourgeois). Enfin, cet acte "anodin" permet de revaloriser le statut du médecin généraliste en lui donnant plus d'autonomie dans la prise en charge du patient.

Le stéthoscope du troisième millénaire



Postgraduate Diploma in Medical UltrasoundL'Amphi des généralistestéthoscope du troisième millénaire