ECCVID 2020 : le plasma sanguin convalescent constitue un traitement sûr et efficace contre le COVID-19


  • Priscilla Lynch
  • Actualités des congrès
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

Le plasma sanguin convalescent est un traitement utile et relativement sûr contre la maladie à coronavirus 2019 (COVID-19), et son utilisation devrait peut-être être généralisée, d’après le Pr Arturo Casadevall, Président du département de microbiologie moléculaire et d’immunologie à la faculté de santé publique Bloomberg de l’Université Johns Hopkins (Johns Hopkins Bloomberg School of Public Health).

À l’occasion d’une intervention lors de la Conférence 2020 de l’ESCMID sur la maladie à coronavirus (ESCMID Conference on Coronavirus Disease, ECCVID), il a déclaré que le plasma sanguin est actuellement le seul traitement contre le COVID-19 à être associé à une réduction majeure de la mortalité s’il est administré avant l’admission en USI.

Il a cité des données issues d’essais cliniques qui démontrent que le plasma sanguin convalescent joue le rôle d’un antiviral en réduisant l’inflammation, qui constitue un problème majeur chez les patients hospitalisés atteints d’une forme sévère du COVID-19.

Les taux d’anticorps sont essentiels à la réussite du traitement par plasma sanguin, car ils peuvent varier entre les unités plasmatiques, comme les résultats obtenus à ce jour. Lors de l’examen des données des essais, le Pr Casadevall a indiqué qu’un certain nombre de variables relatives aux anticorps doivent être prises en compte : le plasma possède-t-il les anticorps spécifiques à l’antigène du SARS-CoV-2 ? Les taux d’anticorps contenus dans le plasma sont-ils suffisants ? Le plasma a-t-il été administré suffisamment tôt pour avoir un impact ?

Le Pr Casadevall participe à deux essais cliniques randomisés majeurs, contrôlés par placebo, portant sur le plasma sanguin convalescent dans le cadre du traitement et de la prophylaxie contre le COVID-19, qui d’après lui devraient fournir des réponses plus définitives.

Il a remarqué que le plasma sanguin n’a pas suscité autant d’intérêt que certains nouveaux traitements pharmaceutiques contre le COVID-19. Cependant, la plupart de ces nouveaux traitements ont une efficacité limitée et sont très onéreux, tandis que le plasma sanguin convalescent est peu coûteux, ne nécessite pas de haute technologie et est facile à déployer, en plus d’être « remarquablement bien toléré », même chez les patients plus âgés et en moins bonne santé.

Les défis actuels sont de déterminer si, quand et comment l’utiliser efficacement.

Commentaire d’expert :

Question : À quels patients atteints du COVID-19 administrer du plasma sanguin convalescent ?

Pr Casadevall : « Cela dépend du patient et de la disponibilité du plasma, mais si du plasma de haute qualité est disponible et que la personne est hospitalisée, toutes les données probantes actuellement disponibles indiquent que son utilisation est raisonnablement sûre et permet d’obtenir de bons résultats. »