ECCMID 2019 - L'intérêt des bactéries commensales dans la lutte contre les maladies


  • Jackie Johnson
  • Conference Reports
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

Lors de sa conférence d'ouverture du congrès ECCMID 2019, le Dr Lawley a expliqué que, bien que le microbiote constitue près de 50 % de l'écosystème humain, son rôle dans les maladies reste mal connu.

Pour mieux comprendre le microbiome, les investigateurs du laboratoire du Dr Lawley ont mis en culture des bactéries non cultivables et découvert de nouveaux taxa et une sporulation étendue dans les intestins humains. L'arbre phylogénétique incluait 137 espèces et 254 souches provenant de 6 personnes en bonne santé. Ceux-ci ont été intégrés dans la banque bactérienne personnalisée (Personalised Bacterial Bank, PBB), un ensemble de microbiotes d'adultes sains désormais utilisable à des fins de recherche dans le monde entier. Le laboratoire du Dr Lawley est l'un des rares à disposer de l'équipement nécessaire pour mettre rapidement en culture la grande majorité des bactéries intestinales d'un individu.

Le Dr Lawley a également contribué à l'étude multicentrique britannique portant sur le microbiome des nouveau-nés, qui a analysé à grande échelle des échantillons de microbiome de nourrissons nés dans trois hôpitaux britanniques. Dans cette étude, les investigateurs ont découvert que, quel que soit le mode d'accouchement (césarienne ou par voie basse), la distribution microbienne change considérablement au cours du temps. Cependant, le mode d'accouchement, l'administration d'antibiotiques après la naissance et les antibiotiques pris par la mère ont un impact significatif sur les bactéries qui survivent et prolifèrent chez les nouveau-nés après l'accouchement. Contrairement à ce que l'on pourrait croire, les séjours à l'hôpital et les modes d'alimentation n'ont eu que peu d'impact sur la composition microbienne communautaire des nouveau-nés. L'accouchement par césarienne a favorisé la colonisation par des pathogènes liés aux soins.

Dans une étude qui fera date, la perfusion de selles (p. ex., transplantation de microbiote fécal [TMF]) d'un donneur a permis un traitement significativement plus efficace des infections récidivantes à C. difficile que l'utilisation de vancomycine.Les études contre placebo menées par le groupe du Dr Lawley ont montré que la TMF induit également une rémission bactérienne dans la rectocolite hémorragique.

Dans leur ensemble, les travaux du Dr Lawley ont contribué à mieux cerner la diversité des écosystèmes humains et l'intérêt des bactéries commensales dans la lutte contre les maladies.

Commentaire d'expert :

Question : Avez-vous recherché [la présence de] virus ou phages dans vos échantillons ?

Dr Lawley : Nous ne l'avons pas encore fait, mais ce serait intéressant.