Ebola : les tendances actuelles sont favorables, mais la situation pourrait évoluer, avertit le chef de l’OMS


  • Mary Corcoran
  • Actualités Médicales
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a réitéré son engagement concernant la flambée d’Ebola en République démocratique du Congo (RDC) et a affirmé que les tendances actuelles sont favorables, malgré la survenue de récents incidents de sécurité. 

Le directeur général de l’OMS, le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, a accompli une mission de trois jours en RDC la semaine dernière et a souligné que le nombre de nouveaux cas d’Ebola est en baisse. « Nous avons empêché qu’Ebola se propage en RDC ou au-delà des frontières internationales. Les tendances actuelles sont favorables. Le nombre de nouveaux cas signalés actuellement chaque semaine représente la moitié de ceux comptabilisés durant le mois de janvier, mais cela pourrait cependant évoluer à tout moment », a-t-il déclaré. 

Le Dr Tedros s’est rendu dans un centre de traitement d’Ebola à Butembo, qui a été attaqué par des groupes armés le 9 mars et une semaine auparavant. Il a précisé que les attaques n’étaient « pas des attaques de la communauté, mais des attaques contre la communauté », et que la sécurité demeure la première préoccupation en RDC. 

Cette visite intervient alors que les chiffres montrent que le nombre de cas comptabilisés dans le cadre de la flambée en RDC s’approche des 1 000. À la date du 12 mars, un total de 923 cas (858 confirmés et 65 probables) avaient été signalés. Parmi les agents de santé, 74 cas ont été signalés et entraîné 26 décès.