Ebola : le Soudan du Sud va initier la vaccination de ses agents de santé


  • Mary Corcoran
  • Actualités Médicales
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

Le Soudan du Sud s’apprête à intensifier ses activités de préparation à Ebola, en raison de préoccupations concernant la propagation potentielle de la flambée actuelle de la maladie en République démocratique du Congo (RDC).

Dans son dernier rapport de situation sur la maladie à virus Ebola (MVE) , l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a déclaré que le Soudan du Sud était prêt à rejoindre l’Ouganda concernant la vaccination contre Ebola de ses agents de santé et intervenants en première ligne les plus à risque. 

Cette annonce intervient alors que les autorités continuent d’examiner les alertes à Ebola en dehors de la RDC. Depuis le début de l’année, des alertes ont été examinées au Soudan du Sud, en Ouganda et chez un voyageur revenant en Suède en provenance du Burundi ; toutefois, la MVE a été écartée dans tous ces cas. L’OMS a indiqué qu’un médecin revenu aux États-Unis d’Amérique après avoir fourni une assistance médicale en RDC figurait parmi un certain nombre de voyageurs internationaux ayant pu avoir été en contact avec le virus, lesquels ont fait l’objet d’une surveillance attentive. « Toutes ces personnes demeurent asymptomatiques à ce jour », a indiqué l’organisation. 

Au 6 janvier 2019, un total de 625 cas de MVE ont été rapportés en RDC, dont 377 décès. 55 agents de santé ont été infectés, dont 18  sont décédés. Le taux de létalité parmi tous les cas confirmés est de 57 %.