Ebola : le nombre de cas dépasse les 3 000


  • Mary Corcoran
  • Actualités Médicales
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a appelé à ce que « l’ensemble des partenaires mettent toutes leurs forces dans la riposte à la flambée et accroissent leur présence sur le terrain pour arrêter Ebola et mettre fin à l’une des plus grandes et des plus complexes crises humanitaires au monde ».

Cet appel intervient alors que le nombre de cas d’Ebola rapportés durant la flambée actuelle en République démocratique du Congo (RDC) a atteint le seuil des 3 000. Selon l’OMS, au cours des 10 dernières semaines, une moyenne de 80 personnes par semaine ont été infectées par le virus.

La flambée a été déclarée pour la première fois le 1er août 2018. Jusqu’au 30 août 2019, ce sont 3 023 cas d’Ebola qui ont été signalés, avec 2 024 décès et 902 survivants. Plus de 155 agents de santé ont été infectés.

La plupart des cas ont été identifiés chez des personnes de la province du Nord-Kivu de la RDC. Les autorités ont confirmé vendredi le décès d’une fille de neuf ans qui s’était rendue en Ouganda depuis la RDC. 

Dans le même temps, plus de 200 000 personnes ont été vaccinées contre Ebola en RDC, ainsi que des agents de santé et de première ligne en Ouganda, au Soudan du Sud, au Rwanda et au Burundi. 

La dernière évaluation, menée au début du mois d’août, a conclu que les niveaux de risque aux échelles nationale et régionale restent très élevés, tandis que les niveaux de risque à l’échelle mondiale restent faibles.