EBCC : Incidence de l'hyperglycémie lors de l'administration de glucocorticoïdes à des patientes bénéficiant d'une chimiothérapie adjuvante en traitement d'un cancer du sein

L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. Inscrivez-vous gratuitement

Selon une étude britannique, les patientes atteintes d'un cancer du sein et présentant un diabète ou une hyperglycémie induite par les stéroïdes (HIS) présenteraient un risque accru de toxicité cliniquement significative résultant de traitements de chimiothérapie (CT) basés sur l'administration de corticostéroïdes.  Les résultats de cette étude ont été présentés lors de la conférence EBCC, qui s'est tenue en mars à Glasgow (Royaume-Uni). 

Des chercheurs du Royal Marsden NHS Foundation Trust de Londres (Royaume-Uni) ont étudié l'incidence de l'HIS lors d'une CT pratiquée en traitement d'un cancer du sein précoce. Ils ont également déterminé la corrélation entre hyperglycémie et toxicité liée à la CT.  Les corticostéroïdes sont utilisés lors de la CT en traitement d'un cancer du sein précoce afin de diminuer les effets secondaires. Ils peuvent toutefois entraîner une augmentation de la glycémie dans les 12 heures suivant leur administration. Les rapports publiés précédemment avaient révélé un risque élevé de cancer du sein précoce chez les patientes diabétiques. Ils avaient également mis en évidence des pronostics plus défavorables chez les patientes atteintes d'un cancer et pré...