EBCC : Des femmes âgées font part de leurs besoins en matière d'information et d'aide à la décision concernant les choix thérapeutiques relatifs à leur cancer du sein : Résultats d'une étude qualitative

L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. Inscrivez-vous gratuitement

Selon les résultats d'une étude menée à l'Université de Sheffield (Royaume-Uni), les femmes âgées ( 75 ans) atteintes d'un cancer du sein précoce indiquent qu'elles souhaitent être impliquées dans les prises de décisions relatives à leur traitement.  

Pour les femmes âgées atteintes d'un cancer du sein, la survie spécifique de la maladie est inférieure à celle observée chez les femmes plus jeunes. Alors que l'endocrinothérapie de première intention constitue une bonne alternative à la chirurgie dans le groupe de patientes plus fragiles et est associé à un taux de survie similaire, le contrôle local associé à ce traitement est apparu moins efficace.  À ce jour, il n'existe que peu de rapports publiés sur les besoins en informations et les préférences en matière de prise de décision chez les patientes âgées atteintes d'un cancer du sein. Les résultats de cette étude ont été présentés lors de la conférence EBCC, qui s'est tenue en mars à Glasgow (Royaume-Uni).

Les chercheurs ont interrogé 36 femmes dans les cinq ans qui ont suivi le diagnostic de leur cancer du sein.  Toutes se sont déclarées satisfaites de leur décision concernant le traitement et la plupart d'entre elles ont indiqué avoir « joué un rôle actif » dans le ...