EAU : HBP : l’embolisation de l’artère prostatique, une technique prometteuse qui fait ses preuves au quotidien

  • Dr Chloe Vaneeren

  • JIM Actualités des congrès
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

L'embolisation des artères prostatiques représente une nouvelle approche de la prise en charge de l'hypertrophie bénigne de la prostate (HBP) car elle permet une réduction par ischémie du volume prostatique. Cette technique a connu une belle progression, notamment parce que les complications sont réduites par rapport aux techniques classiques (par exemple le risque d'éjaculation rétrograde notamment). Réalisée sous anesthésie locale, elle permet aussi au patient de quitter rapidement l'hôpital et de ne pas devoir décaler ou arrêter la prise d'anticoagulants. Certains patients peuvent cependant présenter des douleurs et une difficulté temporaire à uriner que les antidouleurs et les alpha bloquants permettent de juguler sans problème. Cette technique est donc intéressante à la fois pour les patients jeunes sexuellement actifs, et les patients très âgés, ou avec comorbidités, pour lesquels la chirurgie classique est contre-indiquée.
La limite de l'embolisation reste l'état des artères fémorales qui doit être suffisamment « correct » pour y introduire un cathéter.

L'étude italienne suivie de l'étude espagnole