EAU : Effet antiprolifératif sur le cancer de prostate de deux composants du café

  • Dr Chloe Vaneeren

  • JIM Actualités des congrès
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

Le café inhibe la progression du cancer de la prostate, mais on ne savait pas avec précision quels composants de ce breuvage étaient en cause, ce qu'une équipe japonaise a identifié sur modèle murin. Il s'agit de l'acétate de kahweol et du cafestol, deux composants du café Arabica. Ils exercent un effet synergique et dose-dépendant en inhibant la prolifération et la migration des cellules cancéreuses. De plus, en induisant l'apoptose et inhibant la transition mésenchymato-épithéliale, ils provoquent une réduction des récepteurs aux androgènes et contrerégulent CCR et CCR5 sans augmenter la concentration de leurs ligands, CCL2 et CCL5. Pratiquement, en administrant ces deux produits par voie orale, ces chercheurs ont constaté in vivo après 11 jours d'imprégnation une réduction de 167 % du volume tumoral alors que les souris non traitées voyaient une augmentation de 342 %. Ces deux produits exercent aussi un effet sur des cellules cancéreuses prostatiques transplantées sur un autre modèle murin. Ces résultats doivent toutefois être répliqués à plus grande échelle et chez l'homme et ils ne justifient en rien une consommation accrue en café que l'on sait être également hypertenseur…