EAU 2019 : des tests de personnalité pourraient-ils améliorer le traitement du cancer de la prostate ?


  • Mary Corcoran
  • Actualités Médicales
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

Une nouvelle recherche a identifié un lien entre le neuroticisme et les événements indésirables (EI) à la suite d’une prostatectomie radicale (PR), les chercheurs ayant suggéré que le dépistage du neuroticisme pourrait permettre d’identifier les patients à risque de niveaux élevés d’EI. 

Pour les besoins de l’étude, les chercheurs ont analysé l’association entre les EI et le neuroticisme chez 761 hommes norvégiens, qui ont communiqué sur leur rétablissement à la suite d’une PR et qui ont également autodéclaré la présence d’un neuroticisme à l’aide d’un questionnaire standard.

Un total de 22 % des personnes interrogées ont obtenu un score élevé concernant le neuroticisme. L’étude a révélé que dans les domaines urinaire, intestinal, sexuel et hormonal, l’ensemble des scores relatifs à la fonction et à la gêne étaient significativement plus faibles chez les hommes appartenant au groupe à fort neuroticisme, par rapport au groupe à faible neuroticisme, après une période moyenne de trois ans après la chirurgie. 

« Il s’agit d’un effet réel, et les médecins doivent le prendre en compte de la même manière que nous prendrions en compte des facteurs physiques avant et après le traitement du cancer. Cela signifie que nous pourrions avoir besoin de meilleurs tests de personnalité préalables pour l’identification et l’accompagnement des patients, et peut-être d’un suivi plus spécialisé de ces hommes susceptibles de présenter de moins bons résultats », a déclaré le chercheur principal, le Dr Karol Axcrona de l’Hôpital universitaire d’Akershus, en Norvège. 

Les résultats ont été présentés lors du congrès de l’Association européenne d’urologie (European Association of Urology, EAU), à Barcelone.