EASD 2019 — PEX168 permet d’obtenir des réductions durables du taux d’HbA1c dans le cadre du DT2 non contrôlé


  • Brandon May
  • Actualités des congrès
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Un traitement hebdomadaire à base de loxénatide pégylé (PEX168), un nouvel agoniste des récepteurs du glucagon-like peptide 1 (GLP-1) à longue durée d’action, a été associé à des réductions significatives du taux d’HbA1c, comparativement au placebo, chez des patients atteints de diabète de type 2 (DT2) non contrôlé par la metformine seule.

Pourquoi est-ce important ?

  • La metformine en monothérapie peut ne pas suffire à contrôler la glycémie chez les patients atteints de DT2.

Protocole de l’étude

  • Des patients atteints de DT2 non contrôlé (HbA1c : 7,0–10,5 %) ont été affectés de manière aléatoire pour recevoir les traitements suivants :
    • Metformine et placebo (n = 179).
    • Metformine et PEX168 100 μg (n = 179).
    • Metformine et PEX168 200 μg (n = 175).
  • La période de traitement a duré 24 semaines et elle a été suivie d’une phase d’extension de 28 semaines.
  • Le critère d’évaluation principal était l’évolution du taux d’HbA1c à la fin de la période de traitement de 24 semaines.
  • Financement : Jiangsu Hansoh Pharmaceutical Group Co., Ltd.

Principaux résultats

  • Des réductions significatives du taux d’HbA1c ont été observées à la semaine 24, par rapport au début de l’étude, dans les groupes PEX168 100 µg (1,16 % ± 1,11 % ; P 
  • À la semaine 24, une proportion plus élevée de patients ayant atteint un taux d’HbA1c
  • Les chercheurs ont observé des réductions soutenues du taux d’HbA1c à la semaine 52 avec PEX168 100 µg (de 8,5 % ± 0,89 % à 7,7 % ± 1,15 % ; P 
  • Des événements gastro-intestinaux légers ont été rapportés. 

Limites

  • Durée de suivi relativement courte.