EASD 2019 — Le sémaglutide améliore davantage le contrôle de la glycémie et l’IMC que le liraglutide dans le cadre du DT2


  • Brandon May
  • Actualités des congrès
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Le sémaglutide, un analogue du glucagon-like peptide-1, a été associé à un meilleur contrôle de la glycémie et à une perte de poids plus importante, par rapport au liraglutide, chez des patients adultes atteints d’un diabète de type 2 (DT2).

Pourquoi est-ce important ?

  • Les patients atteints d’un DT2 ont des difficultés à obtenir un contrôle optimal du glucose sanguin s’ils sont également en surpoids ou obèses.

Protocole de l’étude

  • Les adultes atteints d’un DT2 qui prenaient 1 à 3 médicaments hypoglycémiants par voie orale ont été affectés de manière aléatoire pour recevoir :
    • du sémaglutide une fois par semaine à raison de 1,0 mg (n = 290) ;
    • du liraglutide une fois par jour à raison de 1,2 mg (n = 287).
  • La variation du taux d’HbA1c à la semaine 30, par rapport à l’entrée dans l’étude, a constitué le critère d’évaluation principal.
  • Le critère d’évaluation secondaire de confirmation était la variation du poids à la semaine 30.
  • Financement : Novo Nordisk.

Principaux résultats

  • Par rapport au taux d’HbA1c moyen à l’entrée dans l’étude (8,2 %), le traitement par sémaglutide a été associé à une réduction plus importante en points de pourcentage du taux d’HbA1c à la semaine 30, par rapport au liraglutide (variation de 1,7 point de pourcentage contre 1,0 point de pourcentage ; différence de traitement estimée [DTE] : -0,69 point de pourcentage ; IC à 95 % : -0,82 à -0,56 ; P 
  • Une proportion plus importante de patients traités par sémaglutide sont parvenus à un taux d’HbA1c
  • Les patients du bras du sémaglutide ont également été plus nombreux à obtenir une perte de poids ≥ 5 % (55,9 % contre 17,7 % ; RC : 5,89 ; P 
  • Un nombre légèrement plus important d’événements indésirables a été observé dans le groupe du sémaglutide (70,6 % contre 66,2 %).

Limites

  • Manque de données relatives au mode de vie des participants.