EASD 2018 — Le microbiote intestinal des enfants atteints de DT1 est différent de celui des témoins en bonne santé


  • Robert Davies and Harry O'Connor
  • Actualités des congrès
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Le microbiote intestinal des enfants atteints de diabète de type 1 (DT1) est différent de celui des enfants présentant un diabète de la maturité chez un sujet jeune 2 (MODY2) et de celui des témoins en bonne santé en matière de composition et de fonction.
  • Le microbiote intestinal associé au DT1 présente un profil inflammatoire de bas grade.

Pourquoi est-ce important ?

  • Le microbiote intestinal peut représenter un facteur de risque environnemental qui peut être manipulé pour perturber les processus auto-immuns entraînant le DT1.

Protocole de l’étude

  • Étude cas-témoins d’enfants atteints de DT1 (n = 15), d’enfants atteints de MODY2 (n = 15) et de témoins en bonne santé (n = 13).
  • Le microbiote intestinal a été évalué par séquençage de l’ARNr 16S et analysé à l’aide du logiciel QIIME.
  • La métagénomique a été effectuée par analyse PICRUSt.
  • Les taux sériques de zonuline ont été utilisés pour déterminer la perméabilité intestinale.
  • Financement : ISCIII et Fondos FEDER.

Principaux résultats

  • Une forte réduction de la diversité compositionnelle du microbiote a été observée chez les enfants atteints de DT1, par rapport aux témoins en bonne santé, avec une augmentation du phylum Bacteroidetes et d’autres bactéries pro-inflammatoires.
  • La perméabilité intestinale était fortement augmentée dans les cohortes DT1 et MODY2, par rapport à celle des témoins en bonne santé.
  • Les taux sériques d’IL-1B étaient augmentés en association avec le microbiote intestinal du DT1, ainsi que d’autres cytokines pro-inflammatoires et lipopolysaccharides.

Limites

  • Échantillon de petite taille.
  • L’étude n’a peut-être pas tenu compte de l’effet de la localisation géographique du sujet sur
    la composition du microbiote.