Du plantain pour améliorer l’efficacité des statines

  • Brum J & al.
  • Am J Cardiol
  • 4 juil. 2018

  • Par Agnès Lara
  • Résumé d’articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

Une méta-analyse a évalué l’intérêt d’une supplémentation en fibres solubles sous forme de plantain (psyllium) chez des sujets sous statines. Les essais inclus comparaient un traitement d’au moins 4 semaines par statines à faibles doses associé à une supplémentation en plantain, à un traitement par statines seules. Les doses de plantain utilisées étaient d’au moins 7g/j pour escompter un effet sur la baisse des taux de cholestérol. L’effet observé a été plus important et les différences se sont montrées significatives entre les groupes de traitement pour les deux premières études qui avaient inclus des sujets avec des taux de cholestérol élevés. La différence n’atteignait pas la significativité dans la troisième étude qui n’avait enrôlé que des sujets sains, seule une tendance à la baisse était observée. La méta-analyse suggère qu’un régime riche en fibres solubles améliore l’efficacité des statines pour réduire le LDL-C, avec un effet significatif au plan clinique. Cette option pourrait être proposée aux sujets prêts à modifier leurs habitudes de vie, notamment ceux à faible risque cardiovasculaire, mais présentant des taux de cholestérol élevés. Elle pourrait également être utile pour éviter une escalade des doses de statines chez des sujets ayant du mal à atteindre les concentrations cibles ou présentant des taux élevés d’enzymes hépatiques et musculaires.

Pourquoi cette étude a-t-elle été réalisée ?

Chez les patients sous statines, une supplémentation en fibres a montré qu’elle pouvait réduire l’absorption intestinale des stérols et améliorer l’efficacité des statines. En effet, les fibres solubles comme celles contenues dans l’enveloppe des graines de plantain forment dans l’intestin un gel visqueux non absorbé par l’organisme capable de réduire les concentrations sériques de LDL-cholestérol et de cholestérol total en facilitant leur séquestration par les acides biliaires, sans altérer le HDL-C. Pour préciser les bénéfices additionnels potentiels de ces fibres chez des patients déjà sous statines, une revue systématique de la littérature a recherché les essais contrôlés randomisés ayant évalué l’efficacité des statines en association avec une supplémentation en plantain sur la réduction des taux de cholestérol.

Méthodologie

Tous les essais ayant évalué l’efficacité des statines en association avec une supplémentation en plantain par comparaison à une statine seule, pour réduire les taux de cholestérol sériques, ont été recherchés dans différentes bases de données. Une méta-analyse basée sur un modèle à effets aléatoires a ensuite été réalisée.

Résultats

  • Trois essais contrôlés randomisés ont été retenus pour la méta-analyse. La première avait inclus des sujets présentant une hyperlipidémie (LDL-C>130 mg/dL et cholestérol total >220 mg/dL) et avait comparé un traitement de 12 semaines par atorvastatine 10 mg/j + psyllium (plantain) 7g/j  à l’atorvastatine 10 mg/j seule. Une réduction de 31,4% des taux de LDL-C avait été observée avec l’association contre une réduction de 22,8% pour l’atorvastatine seule (p
  • La deuxième étude était un essai contrôlé contre placebo qui comparait une association de simvastatine 10 mg/j + 15g/j de plantain à la simvastatine 10 mg/j seule chez 68 hommes et femmes souffrant d’hypercholestérolémie. Après 8 semaines de traitement, les taux de LDL-C ont été abaissés de 63 mg/dL par rapport à l’inclusion dans le groupe recevant l’association, contre 55 mg/dL pour le groupe recevant la simvastatine seule (p=0,03). La réduction de LDL-C obtenue avec l’association était similaire à celle obtenue avec de la simvastine 20 mg/j seule.
  • La troisième étude était un essai randomisé en ouvert ayant évalué une association lovastatine 20 mg/j + plantain (10g/j) à la lovastatine seule sur le taux de lipides sériques de 36 jeunes hommes adultes volontaires sains. Après 4 semaines de traitement, le LDL-C, le cholestérol total et les triglycérides avaient diminué respectivement de 30,88%, 26,88% et de 26,21% avec l’association contre 24,78%, 19,55% et 32,88% avec la lovastatine seule. La différence entre les deux groupes n’était cependant pas significative. L’effet du plantain utilisé seul était faible induisant une réduction de 3,58%, 2,90% et 10,95% respectivement.
  • La méta-analyse de ces trois essais a conclu à une différence moyenne significative (-0,5, p=0,001) en faveur des associations statines + plantain vs statines seules, mais avec une taille d’effet modérée.

Limitations

La méta-analyse n’a pu inclure que 3 études avec un suivi à court terme et sans observation sur le risque cardiovasculaire.

Financement

Certains des auteurs sont employés par la Société Procter & Gamble.