DT2 : le CKD273 est-il un marqueur intéressant pour prédire la dégradation de la fonction rénale ?

  • Zürbig P & al.
  • Diabetes Care
  • 19 nov. 2018

  • de Nathalie Barrès
  • Résumé d’articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir 

Le CKD273 est un protéome multidimensionnel urinaire - comportant 273 fragments de protéines. Cette étude montre que ce marqueur permettrait d’identifier les patients diabétiques sans albuminurie qui risquent de progresser vers un DFGé 2. Mais si le CKD273 semble bien un facteur indépendant de l’excrétion de l’albumine et du débit de filtration glomérulaire, sa valeur prédictive positive reste relativement faible. 

Pourquoi cette étude a-t-elle été menée ?

Dans les pays développés, la néphropathie diabétique est la cause la plus fréquente d’insuffisance rénale terminale. Bien que l’albuminurie soit le marqueur de celle-ci, une proportion non négligeable de patients diabétiques développent une insuffisance rénale sans albuminurie significative. Le dépistage précoce des individus ayant une clairance 2 sans albuminurie est important du fait de l’augmentation de la mortalité chez ces sujets.

Méthodologie

Les échantillons urinaires de 1.014 individus diabétiques de type 1 ou 2, ayant un débit de filtration glomérulaire estimé (DGFé) ≥70mL/min/1,73m2 et une excrétion urinaire d’albumine μg/min à l'inclusion ont été analysés.

Principaux résultats

Durant le suivi de six ans, le DFGé est resté ≥ à 60mL/min/1,73mchez 810 patients, alors qu’il s’est dégradé (2) pour 204 autres patients.

Les analyses utilisant un modèle de régression logistique proportionnelle de type Cox ont montré que le CKD273 permettait de prédire la progression vers une dégradation de la fonction rénale, avec une valeur prédictive positive de 34% pour l’ensemble de la cohorte, et de 47% chez les patients diabétiques de type 2 (la valeur prédictive négative n'est pas mentionnée dans la publication). 

Principales limitations

Ces analyses ne sont pas basées sur une étude prospective.