Douleur abdominale pédiatrique : la POCUS systématique offre des indications

  • Leviter J & al.
  • Pediatr Emerg Care
  • 1 sept. 2020

  • Par Jenny Blair, MD
  • Clinical Essentials
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Pour les enfants souffrant d’une douleur abdominale dont l’origine n’est pas clairement établie, une approche systématique de l’échographie au point d’intervention (Point-Of-Care Ultrasound, POCUS) pourrait révéler le diagnostic.

Pourquoi est-ce important ?

  • Le diagnostic par échographie peut permettre d’éviter l’exposition aux radiations chez les enfants souffrant d’une douleur au ventre non différenciée.
  • Les auteurs n’ont trouvé aucune étude antérieure sur l’usage systématique de la POCUS dans cette situation.
  • Une étude menée auprès d’adultes atteints de cette douleur a révélé que près de la moitié des patients avaient tiré un bénéfice de la POCUS.

Description

  • Rapport de cas et suggestion d’un algorithme diagnostique.

Informations clés

  • Une fille de neuf ans s’est présentée avec une douleur suprapubienne, de la fièvre et une dysurie.
    • Elle a reçu un traitement pour une cystite, mais est revenue deux fois à cause d’une douleur abdominale, d’une fièvre, de vomissements, d’une diarrhée et d’une incontinence urinaire.
    • La POCUS a révélé une hydronéphrose bilatérale et un abcès comprimant la vessie.
    • Une tomodensitométrie (TDM) a révélé une perforation de l’appendice et deux abcès associés.
    • La patiente a fait l’objet d’un drainage mini-invasif, d’une antibiothérapie et d’une appendicectomie d’intervalle.
    • L’algorithme de la POCUS commence par un point de ramification pour l’emplacement de la douleur :
      • Douleur dans la partie inférieure de l’abdomen ou la région péri-ombilicale : en l’absence d’appendicite, évaluer les gonades ; obtenir une mesure de la bêta-gonadotropine chorionique humaine chez les femmes.
      • Douleur généralisée : évaluer les intestins quant à la présence d’une obstruction et d’une invagination intestinale.
      • Douleur dans la partie supérieure de l’abdomen ou dans l’angle costovertébral : vérifier les reins, la vésicule biliaire et les poumons.
    • Conseils concernant la POCUS :
      • Pour la torsion gonadique, la POCUS est un exercice délicat et ne constitue qu’une procédure permettant d’établir sa présence.
      • Utiliser une échographie Doppler pour rechercher des jets urétéraux dans la vessie ; leur absence suggère une obstruction.
      • Une grossesse intra-utérine pourrait s’accompagner d’une grossesse extra-utérine.
      • Un épanchement pleural peut révéler le corps vertébral (« signe de la colonne vertébrale »).
      • Lors de l’évaluation des intestins, utiliser la technique minutieuse de la « tondeuse ».