Diminution globale des cas de rougeole dans l’UE/EEE, malgré un nombre de cas qui reste élevé dans certains pays


  • Priscilla Lynch
  • Actualités Médicales
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

Le nombre de nouveaux cas de rougeole dans l’Union européenne/Espace économique européen (UE/EEE) a diminué en juin, mais le nombre de cas reste élevé dans certains pays, selon le dernier rapport de surveillance du Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (European Centre for Disease Prevention and Control, ECDC).

Durant le mois de juin, un total de 1 054 cas de rougeole ont été rapportés dans 17 pays au sein de l’UE/EEE, ce qui représente une baisse en comparaison des 1 467 cas rapportés durant le mois de mai.

Cinq pays ont continué de rapporter un nombre généralement élevé de cas en juin, avec cependant une tendance à la baisse constatée à partir de mai : l’Italie (260), la France (181), la Grèce (155), l’Allemagne (90) et le Royaume-Uni (89).

Cependant, la Slovaquie a rapporté une augmentation marquée avec 72 cas contre 18 cas en mai, tandis que la Roumanie a rapporté 111 cas en juin, une hausse par rapport aux 100 cas signalés en mai.

En ce qui concerne la situation annuelle du 1er juillet 2017 au 30 juin 2018, 13 234 cas de rougeole ont été rapportés dans les 29 États membres de l’UE/EEE, a indiqué l’ECDC.

L’agence a souligné comment la rougeole continue de se propager en Europe « en raison de la couverture vaccinale sous-optimale dans de nombreux pays ». Seuls quatre pays de l’UE/EEE ont rapporté une couverture vaccinale d’au moins 95 % pour les deux doses de vaccin contenant la rougeole l’année dernière.