Diagnostic du VHC : le test de détection de l’antigène capsidique remplacera-t-il l’ARN viral ?

  • van Tilborg M & al.
  • Lancet Gastroenterol Hepatol
  • 28 sept. 2018

  • de Yael Waknine
  • Résumé d’articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Le test de détection de l’antigène capsidique du VHC offre une alternative potentiellement économique par rapport aux dosages de l’ARN du VHC pour le diagnostic, mais il pourrait ne pas déterminer de manière adéquate la réponse virologique soutenue 12 semaines après le traitement (RVS12).

Pourquoi est-ce important ?

  • Des économies pour les programmes de dépistage nationaux pourraient se traduire par une amélioration de l’accès aux antiviraux à action directe.

Protocole de l’étude

  • Étude portant sur l’analyse de 10 006 échantillons sériques afin de rechercher des anticorps anti-VHC dans des laboratoires commerciaux en Ontario, au Canada.
  • Données de 202 patients traités contre le VHC au Canada, en Allemagne et aux États-Unis.
  • Financement : Abbott Diagnostics, Toronto Centre for Liver Disease.

Principaux résultats

  • Étude de dépistage :
    • 75 des 80 échantillons positifs pour l’ARN du VHC étaient aussi positifs pour l’antigène capsidique du VHC (sensibilité : 94 % ; IC à 95 % : 86 %-98 %) ; les 5 autres affichaient une faible virémie.
    • Aucun échantillon négatif pour l’ARN du VHC n’était positif pour l’antigène capsidique du VHC (spécificité : 100 % ; IC à 95 % : 94 %-100 %).
  • Cohorte clinique :
    • 1 % des échantillons initiaux (2/202) ont obtenu un résultat négatif au test de détection de l’antigène capsidique du VHC (ARN du VHC : 468 et >2 000 000 UI/ml, respectivement).
    • L’antigène capsidique a montré une bonne concordance avec l’ARN du VHC 12 semaines après la fin du traitement (r = 0,97 ; P 
  • L’utilisation de l’antigène capsidique du VHC au lieu de l’ARN du VHC pour confirmer le diagnostic a entraîné des économies de 0,29-3,70 $CA par patient dépisté, en fonction de l’utilisation du test de dépistage de l’ARN du VHC de confirmation.

Limites

  • Conception rétrospective.