Diabète de type 2 et risque de cancer : les données en situation réelle


  • Mary Corcoran
  • Actualités Médicales
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

Une nouvelle étude a identifié un risque significativement accru de cancers chez les patients atteints d’un diabète de type 2 (DT2). Les auteurs de l’étude ont suggéré que des stratégies de dépistage et de prévention spécifiques aux différents cancers devaient être établies dans la pratique clinique pour les patients atteints d’un DT2. 

Les chercheurs ont examiné les données portant sur 410 191 patients atteints d’un DT2, issus de la base de données Shanghai Hospital Link en Chine, lesquels ont été identifiés entre juillet 2013 et décembre 2016 et suivis pour déterminer l’incidence des cancers jusqu’en décembre 2017.

En tout, 8 485 cas de cancer ont été identifiés. Les chercheurs ont découvert que les hommes et les femmes atteints d’un diabète avaient respectivement un risque 34 % et 62 % plus élevé de développer un cancer que les hommes et les femmes de la population générale.

Chez les hommes, le risque de cancer de la prostate, de la peau, de la thyroïde, du rein, du foie, du pancréas, du poumon, du côlon et du rectum ainsi que de l’estomac, et le risque de leucémie et de lymphome étaient significativement accrus, tandis que le risque de cancer de l’œsophage était réduit.

Chez les femmes, des risques significativement accrus de lymphome, de leucémie et de cancer du nasopharynx, du foie, de l’œsophage, de la thyroïde, du poumon, du pancréas, de l’utérus, du côlon et du rectum, du sein, du col de l’utérus et de l’estomac ont été constatés, ainsi qu’une diminution du risque de cancer de la vésicule biliaire. 

Écrivant dans la revue Journal of Diabetes, les auteurs ont indiqué que de futures études sont nécessaires pour distinguer les effets du DT2 de ceux des facteurs de risque fréquents.