Des recommandations consensuelles relatives à la surveillance du cancer colorectal sont publiées par plusieurs organisations britanniques conjointes

  • Rutter MD & al.
  • Gut
  • 27 nov. 2019

  • Par Jim Kling
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • La Société britannique de gastro-entérologie (British Society of Gastroenterology), l’Association de coloproctologie de Grande-Bretagne et d’Irlande (Association of Coloproctology of Great Britain and Ireland) et l’Agence de santé publique anglaise (Public Health England) ont publié des recommandations relatives à la surveillance après une polypectomie ou la résection d’un cancer colorectal.

Pourquoi est-ce important ?

  • Ces recommandations sont les premières à prendre en compte la mise en place d’un programme de dépistage national du cancer de l’intestin et sont également les premières à inclure des recommandations relatives à la surveillance après la résection de polypes adénomateux ou festonnés.
  • Ces recommandations constituent une mise à jour des recommandations révisées pour la dernière fois en 2010.

Points clés

  • Ce cadre basé sur les données probantes s’applique aux personnes âgées de 18 ans et plus.
  • Les recommandations ne couvrent pas les sujets atteints de syndromes colorectaux héréditaires.
  • Il est de plus en plus probable que la majorité des bénéfices en termes de prévention du cancer soient associés à la polypectomie initiale et que seuls peu de patients retirent un bénéfice de la surveillance post-polypectomie.
  • Ces recommandations permettent de définir les patients qui doivent faire l’objet d’une surveillance après une polypectomie ou la résection d’un cancer, l’intervalle de surveillance adapté et le moment où la surveillance peut être interrompue.
  • Les personnes à risque élevé identifiées après une polypectomie doivent faire l’objet d’une seule coloscopie de surveillance à trois ans. Cette catégorie de personnes comprend :
    • les personnes présentant au moins deux polypes précancéreux et au moins un polype avancé ;
    • les patients présentant au moins cinq polypes précancéreux.
  • Les patients qui ont fait l’objet d’une résection d’un cancer colorectal doivent faire l’objet d’une coloscopie de clairance à un an, suivie d’une coloscopie de surveillance après trois années supplémentaires.