Des pépins de raisin pour favoriser la fertilité


  • Serge Cannasse
  • Actualités Médicales
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

Par le biais du stress oxydatif, dont les causes sont variées, les espèces chimiques réactives de l’oxygène (ERO : radicaux libres, ions oxygénés, peroxydes) jouent un rôle dans les pathologies gynécologiques et dans l’efficacité de la procréation médicalement assistée. Pour lutter contre ce stress, il a été proposé d’utiliser l’extrait de pépins de raisins (EPR), du fait de sa haute teneur en proanthocyanidines, qui sont des antioxydants. Une équipe française vient de montrer son efficacité pour protéger les cellules humaines de la granulosa, dans un travail publié dans International Journal of Molecular Sciences .

Les chercheurs ont analysé l’effet de différentes doses d’EPR et de proanthocyanidine B2 (nommée GSPB2) sur la teneur en ERO, la prolifération cellulaire, la viabilité cellulaire et la stéroïdogenèse de cultures de cellules primaires humaines de la granulosa lutéinisée et de lignées cellulaires tumorales de la granulosa.

De 0,1 à 1 µg/mL, l’EPR et GSPB2 ont réduit le contenu des cellules en ERO, ainsi que les niveaux d’ARNm d’une enzyme de la synthèse des ERO (NOX4). De plus, ils amélioraient la sécrétion de progestérone et d’œstradiol par les cellules.

En revanche, de 50 à 100 µg/mL, ils ont augmenté le contenu des cellules en ERO, dans les deux types de culture cellulaire. De plus, ils ont entraîné un retard dans la progression du cycle cellulaire et augmenté l’apoptose.

Ces résultats obtenus in vitro montrent donc qu’à des doses comprises entre 0,1 et 1 µg/mL, l’EPR et la GSPB2 augmentent la stéroïdogenèse et diminuent le stress oxydatif sans ralentir la prolifération cellulaire. Des études in vivo sont prévues pour tester leur utilité dans les traitements de la fertilité.