Des médecins en Inde organisent une journée de solidarité à la suite du meurtre de l’un de leurs confrères


  • Mary Corcoran
  • Actualités Médicales
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

Des médecins en Inde ont organisé une journée de solidarité le mardi 3 septembre, les membres assamais de l’Association médicale indienne pratiquant une grève des services médicaux de routine après le meurtre violent de l’un de leurs confrères. 

Selon l’Association médicale mondiale (AMM), le médecin âgé de 73 ans n’était prétendument pas à son poste lorsqu’un ouvrier d’une plantation de thé a été amené à l’hôpital dans un état critique. « L’ouvrier est décédé par la suite, ce qui a entraîné, selon les informations disponibles, un déchaînement de violence lors duquel le médecin a violemment été pris à partie et a trouvé la mort », a indiqué l’AMM. 

Le président de l’AMM, le Dr Leonid Eidelman, a déclaré que ce cas était un nouvel exemple terrible de la vague de violence qui touche les professionnels de santé en Inde et partout dans le monde. Dans une lettre adressée au premier ministre de l’Inde, M. Modi, le Dr Eidelman a fait la déclaration suivante : « Les professionnels de santé sont menacés et attaqués, parfois même lorsqu’ils assurent des soins de santé vitaux en urgence. Ils peuvent être délibérément ciblés ou servir de boucs émissaires, comme dans le cas du Dr Dutta. » 

Le Dr Eidelman a déclaré que ce nouvel incident exigeait une réaction ferme du gouvernement indien, qui devait s’attaquer aux causes profondes de cette violence. L’AMM se joint aux appels de l’Association médicale indienne pour la tenue d’une réunion d’urgence sur la question de la violence à l’encontre des professionnels de santé.