Des interventions de prévention en milieu scolaire ciblent simultanément les troubles addictifs et anxiodépressifs

  • Teesson M et al.
  • Lancet Digital Health
  • 3 janv. 2020

  • Par Agnès Lara
  • Résumé d’articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Cet essai réalisé au sein de collèges australiens démontre l’intérêt d’interventions de prévention délivrées en classe via Internet en direction des adolescents pour améliorer simultanément les connaissances sur l’alcool, le cannabis, les abus de substances, ainsi que sur les troubles anxieux et dépressifs.
  • Cette intervention combinée a permis d’atténuer l’augmentation du risque de consommation d’alcool et de consommations abusives d’alcool épisodiques observée au cours de cette période, ainsi que de symptômes anxieux et dépressifs par rapport à une intervention contrôle ou à des interventions ciblant isolément l’abus de substances ou la prévention des troubles anxiodépressifs.

 

Abus de substance, troubles anxieux et dépressifs apparaissent fréquemment à l’adolescence, et il n’est pas rare qu’ils coexistent. Ils pénalisent fortement les jeunes concernés, freinant leur implication scolaire ou leur entrée dans la vie active, et justifient des interventions de prévention précoces. Les programmes de prévention développés jusqu’ici dans le cadre scolaire se sont montrés modérément efficaces pour réduire l’apparition de l’un ou l’autre de ces troubles en les ciblant séparément. Étant donné l’interaction entre ces différents troubles, il était intéressant de tester une intervention combinée ciblant simultanément l’abus de substance, la dépression et l’anxiété chez les adolescents. C’est ce qui vient d’être réalisé par une équipe australienne.

Une intervention combinée ciblant à la fois les abus de substances et les troubles anxieux et dépressifs

Cet essai multicentrique contrôlé-randomisé en grappe a recruté des collèges australiens et leur a assigné différents types d’intervention dans le cadre du programme Climate School, dispensés auprès d’adolescents de 13 à 14 ans : interventions ciblant la prévention de l’usage de substances, la dépression et l’anxiété, une intervention combinée ciblant à la fois l’usage de substances, la dépression et l’anxiété, ou bien une intervention standard d’éducation à la santé. Ces interventions étaient délivrées via Internet sur une durée de 2 ans et avaient lieu en classe. Des activités autour de l’alcool, du cannabis, de l’anxiété et de la dépression étaient également organisées en classe. 

Le niveau de connaissance est amélioré, de même que le risque de troubles psychiatriques

Les données de 71 collèges représentant 6386 élèves ont été analysées. L’intervention combinée a permis d’améliorer les connaissances des élèves sur l’alcool et le cannabis à chacun des points de mesure, avec une différence moyenne standardisée de 0,26 [0,14-0,39] pour l’alcool et de 0,17 [0,06-0,28] pour le cannabis à 30 mois (p