Des experts se sont réunis pour discuter de la flambée d’Ebola suite à des cas confirmés en Ouganda


  • Mary Corcoran
  • Actualités Médicales
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

Le Comité d’urgence du Règlement sanitaire international (RSI) 2005 se réunira aujourd’hui (vendredi), pour discuter de la flambée d’Ebola en cours en République démocratique du Congo (RDC) et décider si cette flambée constitue une urgence de santé publique de portée internationale. 

Cette réunion intervient seulement quelques jours après la confirmation par les autorités de trois cas d’Ebola en Ouganda, les premiers cas à survenir dans ce pays limitrophe dans le cadre de la flambée d’Ebola actuelle en RDC. 

Le premier cas a été identifié chez un enfant de cinq ans qui avait fait le déplacement depuis la RDC le 9 juin, après avoir assisté à l’enterrement de son grand-père, décédé suite à la maladie à virus Ebola. La maladie a également été confirmée chez la grand-mère de l’enfant et chez son frère de trois ans. Le garçon de cinq ans et sa grand-mère sont décédés.

L’Ouganda a déjà été confronté à des flambées d’Ebola et a vacciné près de 4 700 agents de santé dans 165 établissements de santé en préparation d’une propagation de la flambée actuelle en RDC. 

Les autorités travaillent à présent à contenir la propagation de la maladie dans le pays, notamment en intensifiant l’éducation auprès des communautés, en apportant un soutien psychosocial et en entreprenant la vaccination des contacts et des agents de santé à risque ne s’étant pas fait vacciner auparavant. Le ministre de la Santé du pays et l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) ont envoyé sur place une équipe d’intervention rapide.