Des experts établissent un nouveau consensus sur les examens d’imagerie intracoronaires dans le cadre du syndrome coronaire aigu


  • Priscilla Lynch
  • Actualités Médicales
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

Un document de consensus d’experts, publié dans la revue European Heart Journal et présenté lors du congrès EuroPCR à Paris, le 21 mai, révèle un message clé selon lequel l’imagerie intracoronaire offre un diagnostic plus précis du syndrome coronaire aigu (SCA) que l’angiographie coronarienne.

L’objectif de ce document est de clore le débat concernant le recours à l’angiographie coronarienne plutôt qu’à l’imagerie intracoronaire. Il appuie l’adoption de l’imagerie intracoronaire dans deux grands cas de figure : (1) la présence d’un SCA et (2) lorsque les informations diagnostiques fournies par l’angiographie sont peu claires.

D’après le document, outre le fait qu’ils permettent de guider le choix du stent et d’en optimiser le déploiement, les examens d’imagerie invasifs facilitent l’interprétation des résultats angiographiques et pourraient guider le traitement du SCA.

En cas de lésions ambiguës à l’angiographie, les examens intravasculaires permettent d’évaluer la morphologie des plaques, ce qui permet d’identifier les caractéristiques indiquant une vulnérabilité.

« Ces examens d’imagerie sont plus précis, permettent de guider la prise de décision et facilitent la mise en place d’un traitement personnalisé, en particulier chez les patients plus jeunes qui font une crise cardiaque, qui présentent plus fréquemment une érosion des plaques ou une maladie coronarienne non athérosclérotique », a déclaré l’auteur principal, le Dr Giulio Guagliumi.

Ce document de consensus est le second rapport à résumer les avis d’un panel d’experts réuni par l’Association européenne des interventions cardiovasculaires percutanées (European Association of Percutaneous Cardiovascular Interventions, EAPCI) afin de débattre de l’utilisation clinique des examens d’imagerie intracoronaires, notamment l’échographie intravasculaire (Intravascular Ultrasound, IVUS), la tomographie à cohérence optique (TCO) et la spectroscopie proche infrarouge (SPIR) associée à l’IVUS.