Des chercheurs américains mettent un prix sur le développement des anticancéreux


  • PR Editions Revue de presse
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

Dans un article publié dans la revue JAMA, des chercheurs américains du Knight Cancer Institute de Portland tentent d'évaluer le coût de développement d'un médicament anticancéreux. Dix traitements récents ont été analysés afin d'établir un coût médian de développement de 760 millions de $: la moitié coûte plus et la moitié coûte moins, précise Pourquoi Docteur. Une analyse incomplète, selon l'industrie qui reproche à l'étude de ne pas prendre en compte l'ensemble des recherches menées, et en particulier, celles qui n'ont pu aboutir. "Ce que nous dit cette étude, c'est qu'il est opportun, d'un point de vue business, d'aller acheter des tickets de loto gagnants", critique ainsi Daniel Seaton, porte-parole de la Biotechnology Innovation Organization. De plus, les travaux ne s'intéressent qu'à des traitements développés par de "petits" laboratoires, qui n'ont pas la force de frappe des géants du secteur. Une caractéristique qui incite parfois l'autorité de santé américaine (FDA) à autoriser des essais cliniques plus restreints, et donc moins coûteux, afin de favoriser l'accès au marché de leur innovation.