Des baisses constantes du nombre de cas d’Ebola sont rapportées en RDC


  • Mary Corcoran
  • Actualités Médicales
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

Les autorités ont signalé une baisse du nombre de cas de maladie à virus Ebola (MVE) rapportés en République démocratique du Congo (RDC). 

Selon les dernières données de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), 14 nouveaux cas confirmés ont été identifiés au cours de la semaine épidémiologique du 30 septembre au 6 octobre, une baisse significative, par rapport à la période de pic de la transmission en avril dernier, durant laquelle 126 cas avaient été identifiés en 1 semaine. 

Au 8 octobre, 3 207 cas de MVE avaient été rapportés, dont 2 144 cas mortels (taux de létalité global de 67 %). Parmi le nombre total de cas confirmés et probables, 162 ont été identifiés chez des agents de santé.

Même si la baisse de l’incidence des cas est encourageante, l’OMS a souligné qu’elle devait « être interprétée avec prudence, car la situation reste très incertaine sur les plans de l’accès et de la sécurité ».

Le mois dernier, de graves incidents de sécurité dans l’aire de santé de Lwemba, qui appartient à la zone de santé de Mandima, ont entraîné la suspension des activités de riposte à la flambée pendant plus de deux semaines. Depuis, les activités de riposte ont repris, mais restent limitées. 

L’OMS a également souligné un déplacement des points chauds, des zones urbaines vers des communautés plus rurales, et a déclaré que la vigilance est de mise, car ces zones peuvent être difficiles d’accès et en proie à des problèmes de sécurité.